21 décembre 2016 / 15:16 / il y a 9 mois

USA/Immobilier-Les promesses de vente au plus bas depuis 10 mois

WASHINGTON/NEW YORK, 28 décembre (Reuters) - Principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le début du mois:

* BAISSE DES PROMESSES DE VENTE EN NOVEMBRE

28 décembre - Les promesses de vente de logements aux Etats-Unis ont diminué en novembre pour tomber à leur plus bas niveau depuis près d‘un an, signe que la remontée des taux d‘intérêt pourrait commencer à peser sur le marché immobilier, a annoncé mercredi la National Association of Realtors (NAR), principale fédération d‘agents immobiliers des Etats-Unis.

L‘indice des promesses de vente de la NAR, calculé à partir des promesses signées en novembre, a reculé de 2,5% à 107,3. Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,5%.

“La vive remontée des taux des crédits immobiliers et des stocks insuffisants ont découragé certains acheteurs potentiels”, explique la NAR dans un communiqué.

L‘indice des promesses de ventes est à son plus bas niveau depuis janvier et accuse un repli de 0,4% par rapport à novembre 2015, précise la NAR.

Tableau

* LA HAUSSE DES PRIX IMMOBILIERS S‘ACCÉLÈRE LÉGÈREMENT

27 décembre - La hausse des prix du logement aux Etats-Unis s‘est, comme prévu, légèrement accélérée au mois d‘octobre sur une base annuelle, mais la hausse des taux de crédit immobilier ces dernières semaines pourrait fragiliser la tendance.

Selon les chiffres de l‘enquête mensuelle S&P/Case-Shiller publiés mardi, l‘indice des prix calculé sur la base des données de 20 grandes métropoles américaines a augmenté de 5,1% en octobre, conformément aux attentes des économistes interrogés par Reuters et un peu plus que les 5,0% de hausse de septembre.

“Les prix du logement et l‘économie se tiennent bien”, dit David M. Blitzer, président et directeur général de la commission des indices de la société S&P Dow Jones Indices.

“Toutefois, les taux hypothécaires ont augmenté en novembre et devraient encore monter, sachant que les prix du logement continuent à augmenter plus vite que le revenu des ménages.”

“Vu le niveau élevé de confiance des ménages et la faiblesse du taux de chômage, les projections sur le pouvoir d‘achat ne suggèrent pas un renversement immédiat de la tendance (...). Néanmoins, les prix du logement ne peuvent pas indéfiniment augmenter plus rapidement que les revenus et l‘inflation.”

Par rapport au mois de septembre et en données ajustées des variations saisonnières, les prix ont augmenté de 0,6% en octobre (+0,5% en septembre et un consensus également à +0,5%).

En données brutes, ils ont augmenté de 0,1%.

* REBOND DE 5,2% DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN NOVEMBRE

23 décembre - Les ventes de logements neufs aux Etats-Unis ont rebondi plus que prévu en novembre pour atteindre leur niveau le plus élevé en quatre mois, en raison des anticipations sur une hausse des taux d‘intérêt.

Les ventes ont augmenté de 5,2% à 592.000 unités en rythme annualisé, corrigé des variations saisonnières, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Commerce. L‘estimation des ventes d‘octobre a été confirmée à 563.000 unités.

Les économistes s‘attendaient à ce que les ventes de logements neufs, qui représentent environ 9,5% du marché de l‘immobilier résidentiel, progressent de 2,1% à 575.000 unités le mois dernier.

Les ventes de logements neufs varient largement d‘un mois sur l‘autre et sont sujettes à d‘importantes révisions. Par rapport à novembre 2015, elles ont augmenté de 16,5%.

Depuis la victoire de Donald Trump à l‘élection présidentielle américaine du 8 novembre, les taux fixes sur les crédits immobiliers sur 30 ans ont augmenté de plus de 70 points de base avec une moyenne de 4,30%, le niveau le plus élevé depuis avril 2014, selon les données du cabinet Freddie Mac. D‘après les économistes, cela pourrait avoir incité les acheteurs potentiels à accélérer leur projet immobilier par crainte d‘une hausse des coûts d‘emprunt.

En dépit de la hausse des ventes, le stock de logements neufs sur le marché a augmenté de 1,6% à 250.000 unités, au plus haut depuis septembre 2009. Au rythme des ventes de novembre, il faudrait 5,1 mois pour écouler le stock de logements disponibles, contre 5,2 mois en octobre.

Tableau:

Les indicateurs américains en temps réel

* LES REVENTES DE LOGEMENTS À UN PIC DE PRÈS DE 10 ANS

21 décembre - Les reventes de logements ont progressé de manière inattendue en novembre aux Etats-Unis pour atteindre un pic de près de 10 ans, les acquéreurs potentiels semblant hâter leurs décisions pour continuer à profiter des taux bas face à la perspective d‘un renchérissement du coût du crédit.

Les reventes de logements ont augmenté de 0,7% au rythme annualisé de 5,61 millions d‘unités le mois dernier, a annoncé mercredi la National Association of Realtors (NAR), principale fédération d‘agents immobiliers du pays.

Il s‘agit du rythme le plus élevé depuis février 2007.

Le chiffre d‘octobre a été révisé en baisse de 30.000 unités à 5,57 millions.

Les économistes s‘attendaient à un recul de 1,0% à 5,50 millions d‘unités le mois dernier.

Les reventes sont en hausse de 15,4% sur un an.

Les taux sur les crédits immobiliers ont augmenté à la suite de l‘élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis le 8 novembre en raison d‘un programme économique jugé inflationniste.

La Réserve fédérale a en outre relevé ses propres taux en décembre et indiqué qu‘elle envisageait d‘accélérer le rythme du resserrement monétaire l‘an prochain aux Etats-Unis.

Depuis l‘élection présidentielle, le taux fixe du crédit immobilier à 30 ans a augmenté d‘environ 60 points de base à 4,16% en moyenne, son plus haut niveau depuis octobre 2014, selon les données du spécialiste du crédit hypothécaire Freddie Mac.

Tableau

* LES MISES EN CHANTIER EN BAISSE APRÈS UN PLUS HAUT DE NEUF ANS

16 décembre - Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont accusé en novembre une baisse de 18,7% à 1,09 million en rythme annualisé, un repli plus marqué qu‘attendu, après avoir atteint le mois précédent leur plus haut niveau depuis neuf ans, montrent les chiffres publiés vendredi par le département du Commerce.

Les mises en chantier d‘octobre ont été révisées à la hausse, à 1,34 million en rythme annualisé, le chiffre le plus élevé enregistré depuis juillet 2007.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne pour novembre un repli à 1,23 million d‘unités après le chiffre de 1,32 million annoncé initialement pour octobre.

Le nombre de permis de construire a quant à lui diminué de 4,7% en novembre, à 1,201 million.

Tableau

* LA CONFIANCE DES PROMOTEURS EN HAUSSE EN DÉCEMBRE-NAHB

15 décembre - La confiance des professionnels du marché de la construction immobilière a fortement progressé en décembre pour revenir à son meilleur niveau depuis 11 ans et demi, montre jeudi l‘enquête mensuelle de la fédération professionnelle NAHB.

Son indice de confiance a atteint 70, un niveau qui n‘avait plus été atteint depuis juillet 2005, contre 63 en novembre. Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre stable à 63.

Le sous-indice mesurant l‘opinion des professionnels interrogés sur les ventes de logements individuels a progressé à 76 contre 69 et celui mesurant leur opinion sur les ventes à un horizon de six mois a atteint 78 contre 69.

* HAUSSE DES DÉPENSES DE CONSTRUCTION EN OCTOBRE, MOIS PRÉCÉDENTS RÉVISÉS

1er décembre - Les dépenses de construction ont augmenté en octobre au total le plus élevé depuis sept mois et les estimations des deux mois précédents ont été revues nettement en hausse, a annoncé le département du Commerce jeudi.

La hausse d‘octobre est de 0,5% - ce qui est conforme aux attentes - à 1.173 milliards de dollars, au plus haut depuis mars.

Les dépenses de septembre n‘ont pas varié, alors qu‘elles avaient été précédemment annoncées en baisse de 0,4%, et celles d‘août ont progressé de 0,5% au lieu d‘une baisse d‘un même pourcentage.

Par rapport à octobre 2015, les dépenses ont progressé de 3,4%.

Les dépenses dans le secteur privé ont diminué de 0,2%, dans le sillage du recul de 2,1% des chantiers professionnels (entreprises, hôpitaux, routes), qui avaient déjà fléchi de 0,8% en septembre.

En revanche, les dépenses dans la construction résidentielle privée ont progressé de 1,6% après un gain de 0,6% en septembre.

Les dépenses dans la construction publique ont bondi de 2,8% en octobre, leur troisième hausse mensuelle d‘affilée.

Tableau:

Les indicateurs américains en temps réel (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below