15 décembre 2016 / 16:12 / il y a 8 mois

GRAPHES-Les obligations grecques championnes 2016 en zone euro

* Graphique sur la performance de dettes souveraines en 2016:

* reut.rs/2fOoOMc

par Dhara Ranasinghe et Alasdair Pal

LONDRES, 15 décembre (Reuters) - La Grèce peut être en délicatesse avec certains de ses créanciers de la zone euro après la décision unilatérale de son Premier ministre, Alexis Tsipras, de verser une prime de Noël aux retraités, ses obligations d'Etat n'en affichent pas moins la meilleure performance au sein des dettes publiques de la zone euro cette année.

La dette souveraine portugaise accuse en revanche les pertes les plus lourdes, conséquence des inquiétudes des investisseurs sur les banques, la croissance et la notation du pays.

La performance de la dette publique italienne, positive pendant la majeure partie de l'année, a basculé en territoire négatif au quatrième trimestre avec les inquiétudes sur la solvabilité des banques et les conséquences du rejet de la réforme constitutionnelle le 4 décembre, qui a entraîné la démission de Matteo Renzi de la présidence du conseil.

Les obligations d'Etat à dix ans grecques, qui affichaient une performance négative de 19% en février, terminent l'année dans le vert à hauteur de 15% environ, selon des données de Thomson Reuters Datastream.

"Il y a eu de la volatilité mais en termes de performance, cette année a été fantastique si vous étiez intéressé à la Grèce", a relevé Padhraic Harvey, responsable de la stratégie de taux d'ING.

La Grèce, qui en est à son troisième plan de renflouement depuis la crise des dettes souveraines au sein de la zone euro de 2010, avait déjà permis aux investisseurs obligataires de réaliser une performance positive en 2015.

Athènes espère qu'un accord avec ses créanciers une fois achevée la revue du dernier plan de sauvetage permettra à sa dette d'être éligible au programme d'achat de titres publics de la Banques centrale européenne (BCE), ce qui lui ouvrirait la voie d'un retour sur le marché des capitaux, qu'elle n'a pas pu solliciter depuis 2014.

ANNÉE DIFFICILE POUR LA DETTE PORTUGAISE

Le Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds d'aide financière de la zone euro, a toutefois suspendu mercredi la mise en oeuvre des mesures à court terme d'allègement du fardeau de la dette grecque après l'annonce par le gouvernement grec de son intention de distribuer une prime aux retraités en décembre.

Les obligations d'Etat portugaises à 10 ans accusent en revanche une performance négative d'environ 8% depuis le début de l'année et les obligations d'Etat italiennes de même échéance un repli de 1%.

Dans un contexte de remontée des anticipations d'inflation avec la hausse des prix du pétrole et le raffermissement de la croissance, les obligations portugaises ont été particulièrement pénalisés du fait des inquiétudes sur le système bancaire du pays et sur sa notation.

Les investisseurs craignent aussi que Lisbonne profite moins du programme d'achats de titres de la BCE en raison de la raréfaction des titres portugais éligibles sur le marché.

En dépit de l'incertitude politique qui a prévalu pendant une bonne partie de l'année en Espagne, les obligations d'Etat à 10 ans affichent une performance positive de 4,5%, proche de celle des obligations d'Etat allemandes, dont la progression ressort à 4%.

Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below