14 décembre 2016 / 11:18 / il y a 8 mois

France 2017-Fillon revient sur la distinction entre gros et petits risques

LE PLESSIS-ROBINSON, Hauts-de-Seine, 14 décembre (Reuters) - F rançois Fillon a enterré mercredi la distinction entre la prise en charge par la Sécurité sociale des gros et petits risques dans le domaine de la Santé, un des points qui figurait dans son programme de candidat à la primaire présidentielle de la droite.

L'ex-Premier ministre tente depuis plusieurs jours de clore la polémique sur ce dossier, ses adversaires et certains de ses alliés politiques lui reprochant la brutalité de son programme, qu'il a commencé à amender.

La proposition la plus contestée du candidat de la droite et du centre, la distinction entre les "gros risques", les affections graves qui seraient couvertes par l'assurance maladie, et les "petits risques", remboursés par des assurances complémentaires, a été retirée mardi de son site internet.

"Non, à aucun moment je n'ai voulu ou je ne voudrais 'privatiser l'assurance maladie'", a dit François Fillon lors d'une visite d'un hôpital au Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine). "Non, je ne veux pas distinguer entre gros et petits risques mais, oui, je le dis, je veux mieux articuler les rôles de l'assurance maladie et des complémentaires car nous savons les défis financiers à venir : dont celui de l'innovation et des médicaments de plus en plus coûteux." (Yves Clarisse, avec Christian Hartmann, édité par Marine Pennetier)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below