14 décembre 2016 / 09:42 / il y a un an

LEAD 1-Metro bat le consensus au T4, confiant pour le nouvel exercice

(Actualisé avec des précisions, cours de Bourse, commentaire d‘analyste)

par Emma Thomasson

BERLIN, 14 décembre (Reuters) - Le distributeur allemand Metro a annoncé mercredi des résultats trimestriels meilleurs que prévu, tant au niveau du groupe que des deux filiales qu‘il compte scinder l‘an prochain, ce qui se traduit par une forte hausse de l‘action en Bourse de Francfort.

Le titre gagne 4,6%, de loin la meilleure performance de l‘indice MDax à Francfort (+0,14%) et également la plus forte hausse de l‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300.

Metro, qui avait publié en octobre son chiffre d‘affaires du quatrième trimestre, a annoncé un bénéfice d‘exploitation (Ebit) trimestriel en hausse de 31% à 568 millions d‘euros, largement supérieur au consensus des analystes qui le donnait à 471 millions.

Le C.A. trimestriel était en baisse, en raison notamment de performances décevantes de son enseigne d‘électronique grand public Media Saturn.

Le quatrième distributeur européen tiendra une journée investisseurs jeudi au cours de laquelle il donnera des précisions sur son plan de scission, qu‘il espère voir approuvé par les actionnaires le 6 février prochain.

Metro a précisé que son bénéfice d‘exploitation de 1,56 milliard d‘euros, sur l‘exercice fiscal 2015/2016 clos au 30 septembre, incorporait une somme de 162 millions d‘euros tirée de la vente d‘actifs immobiliers et une autre de 42 millions provenant d‘amendements au plan de retraites.

Bruno Monteyne, analyste de Bernstein, observe que ces sommes expliquent en grande partie pourquoi le résultat d‘exploitation a battu le consensus, la performance opérationnelle par elle-même n‘apportant que 16 millions.

“Nous avions bien anticipé que Metro puisse augmenter les cessions (et profits) immobiliers pour maximiser son accès au cash avant la scission et éviter une augmentation de capital”, écrit-il dans une note.

Les organes dirigeants de Metro ont approuvé début septembre une scission par laquelle les activités dans l‘alimentaire seront regroupées au sein d‘une entité cotée séparément, tandis que l‘électronique grand public restera dans le périmètre actuel du groupe.

Cette réorganisation annoncée en mars doit se faire sans augmentation de capital, alors que certains analystes jugeaient qu‘elle serait peut-être nécessaire pour préserver la note de crédit des deux entités.

L‘Ebit du quatrième trimestre de la filiale “cash and carry” a progressé de 14% à 306 millions d‘euros, dépassant là aussi le consensus qui le donnait à 256 millions. La filiale sera scindée en même temps que la chaîne d‘hypermarchés Real, dont le résultat opérationnel a diminué à 27 millions d‘euros.

La filiale d‘électronique grand public a vu son résultat d‘exploitation trimestriel augmenter de 35% à 179 millions d‘euros, encore que la rentabilité ait pâti de charges de restructuration entre autres.

Pour l‘exercice fiscal 2016/2017 ayant débuté en octobre, Metro prévoit une légère croissance de son chiffre d‘affaires et une légère amélioration de son Ebit même si le produit tiré des ventes immobilières devrait être un peu en retrait.

Il ajustera ses projections une fois que la scission aura été approuvée.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below