13 décembre 2016 / 12:19 / il y a 8 mois

L'industrie mécanique allemande prévoit une année 2017 mitigée

FRANCFORT, 13 décembre (Reuters) - Le secteur allemand de l'industrie mécanique s'attend à connaître une faible croissance en 2017 en raison des perspectives d'activité incertaines aux Etats-Unis et en Chine, qui éclipsent la reprise attendue des exportations vers certains marchés comme la Russie et l'Inde, a déclaré mardi la principale fédération du secteur (VDMA).

"Une reprise économique plus généralisée paraîtrait différente et aucun véritable accélérateur de croissance n'est en vue", a dit Carl Martin Welcker, son président, en faisant état d'une prévision de croissance du secteur de 1% en 2017 après une stagnation cette année.

Carl Martin Welcker a notamment souligné les incertitudes relatives à l'évolution des Etats-Unis, premier marché d'exportation de l'industrie mécanique allemande, où Donald Trump, qui a fait campagne sur une forme de protectionnisme économique, deviendra effectivement président en janvier.

"Les déclarations du président élu ne nous rendent pas optimistes", a-t-il dit, avant de juger qu'il ne devrait pas y avoir d'"impact direct" notable pour les industriels allemands en raison de la dépendance de leurs clients américains à leur égard.

En Chine, les surcapacités et l'endettement élevé figurent parmi les nombreux risques, juge le VDMA, qui ne peut pas exclure une poursuite du déclin des exportations vers la deuxième économie mondiale.

Sur les neuf premiers mois de 2016, la valeur des exportations du secteur a baissé de 2,4% à 12,2 milliards d'euros vers les Etats-Unis et de 11,5% à 10,6 milliards d'euros vers la Chine.

Les exportations vers la Russie pourraient renouer avec une légère croissance en 2017 après un repli de 7,3% sur les neuf premiers mois de cette année, celles vers le Brésil rebondir et celles vers l'Inde se redresser.

Le VDMA, qui représente aussi bien de grands groupes comme Siemens que des milliers de PME, voit les ventes du secteur, premier employeur d'Allemagne, atteindre 224 milliards d'euros l'année prochaine contre 220 milliards cette année. (Maria Sheahan; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below