13 décembre 2016 / 02:07 / dans 9 mois

LEAD 3-USA-Le nom du secrétaire d'Etat connu mardi, Tillerson pressenti

(Contexte)

WASHINGTON, 13 décembre (Reuters) - Le président-élu américain Donald Trump annoncera mardi le nom de son secrétaire d‘Etat, montre un message publié sur son compte Twitter, et il devrait s‘agir de Rex Tillerson, directeur général d‘Exxon Mobil , a-t-on appris lundi après d‘un membre de l‘équipe de la transition.

Selon la source de Reuters, Donald Trump a été conforté dans son choix après avoir reçu le soutien de James Becker et Condoleeza Rice, deux anciens titulaires du poste, et de Robert Gates, ancien secrétaire à la Défense.

La source a également déclaré à Reuters que Rick Perry, ancien gouverneur du Texas, avait été choisi pour occuper le poste de secrétaire à l‘Energie.

Le soutien de James Becker, Condoleeza Rice et Robert Gates pourrait toutefois permettre à Rex Tillerson de surmonter les réticences du Sénat où sa proximité avec le Kremlin n‘est pas du goût de tous.

A la tête d‘Exxon Mobil, Rex Tillerson, 64 ans, a signé depuis 2011 onze partenariats avec Rosneft, la principale compagnie pétrolière russe et il a reçu en 2013, la décoration de l‘ordre de l‘Amitié des mains du président Vladimir Poutine.

Lundi, plusieurs parlementaires appartenant aux deux bords de l‘échiquier politique ont fait part de leur préoccupation devant la perspective de voir Rex Tillerson diriger la diplomatie américaine.

Parmi ces voix, celle de John McCain, candidat malheureux à la présidentielle de 2008 et sénateur républicain influent, qui se dit préoccupé par la proximité qui existe entre Rex Tillerson et Vladimir Poutine.

“J‘ai des inquiétudes. Il est de notoriété publique qu‘il a une relation très étroite avec Vladimir Poutine”, a souligné le sénateur de l‘Arizona.

Pour John McCain, Vladimir Poutine est “un agent du KGB qui rêve de rétablir l‘empire russe”.

Charles Schumer, futur chef de file de la minorité démocrate au Sénat, a de son côté déclaré à CBS que la proximité de Rex Tillerson ne serait pas oubliée lorsqu‘il sera auditionné par la commission du Sénat aux Affaires étrangères. (Doina Chiacu et Gina Cherelus, Nicolas Delame pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below