10 décembre 2016 / 17:54 / il y a 8 mois

LEAD 2-Consultations en Italie après la démission de Matteo Renzi

(Fin des consultations)

ROME, 10 décembre (Reuters) - Le président de la République italienne, Sergio Mattarella, a promis samedi d'agir vite pour assurer la transition politique en nommant un nouveau gouvernement ou en appelant à des élections législatives anticipées.

Le processus a été lancé par la démission du président du Conseil, Matteo Renzi, qui a tiré les conclusions de son échec retentissant lors du référendum de dimanche dernier sur son projet de réforme constitutionnelle.

La législature court théoriquement jusqu'en 2018. Le président Mattarella peut, à l'issue de ses consultations, charger une personnalité de former un gouvernement jusqu'au terme de la mandature ou opter pour un gouvernement intérimaire avant des élections anticipées sans doute au printemps prochain.

Samedi, il a conclu ses consultations avec la quarantaine de partis politiques que compte l'Italie et a promis d'agir vite. "Notre pays a besoin rapidement d'un gouvernement compétent et complètement opérationnel", a-t-il déclaré.

Le Parti démocrate (PD) de Matteo Renzi, majoritaire à la Chambre des députés et au Sénat, a mis en avant le nom du ministre des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni.

Considéré comme proche politiquement de Matteo Renzi, il fait désormais figure de favori pour lui succéder, dit-on dans les milieux politiques, ce qui pourrait intervenir dans les prochaines 48 heures.

Le président Mattarella s'est également entretenu samedi avec les représentants de Forza Italia (droite) de Silvio Berlusconi puis avec le Mouvement 5 Etoiles (anti-système) de Beppe Grillo.

Ce dernier, de même que la Ligue du Nord, reçue vendredi au palais du Quirinal, plaident pour des élections anticipées. Ce que Silvio Berlusconi a également préconisé à l'issue de son entrevue.

Pour l'ancien président du Conseil, "la situation économique difficile, le taux de chômage élevé, les menaces extérieures en terme de sécurité et les relations difficiles avec l'Europe font qu'il ne faut pas tarder" à constituer un nouveau gouvernement. (Antonella Cinelli et Isla Binnie, Henri-Pierre André et Gilles Trequesser pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below