9 décembre 2016 / 21:26 / il y a 10 mois

LEAD 2-Wall Street continue d'engranger des records, +3% sur la semaine

* Le Dow a gagné 0,72%, le S&P-500 0,59%, le Nasdaq 0,5%

* Nouvelle séance de records multiples

* La santé et les technologiques entourées

* Sur la semaine, le Dow a pris 3,06%, le S&P 3,08%, le Nasdaq 3,59% (Actualisé avec précisions, volumes, changes et marché obligataire)

par Lewis Krauskopf

NEW YORK, 9 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a terminé dans le vert vendredi et inscrit des records pour la troisième séance consécutive, tirée par les secteurs qui étaient restés à la traîne du mouvement général de hausse depuis l‘élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

L‘indice Dow Jones a gagné 142,04 points, soit 0,72%, à 19.756,85 après un pic à 19.757,74, son onzième record depuis le 8 novembre, date de l‘élection de Donald Trump à l‘élection présidentielle américaine.

Le Standard & Poor’s 500, en progression pour la sixième séance d‘affilée, a pris 13,34 points (+0,59%) à 2.259,53 après un record à 2.259,80 et le Nasdaq Composite a progressé de 27,14 points (+0,5%) à 5.444,50 après avoir atteint 5.450,16.

Enclenché il y a tout juste un mois par l‘élection de Donald Trump, la hausse de Wall Street ne se dément donc pas, les investisseurs tablant sur des mesures de relance budgétaire, une remontée de l‘inflation et une politique de dérégulation.

Si ces perspectives ont dans un premier temps surtout bénéficié aux valeurs financières et industrielles, ce vendredi, ce sont principalement la santé, les biens de consommation courant, les services aux collectivités et les technologiques qui ont profité de l‘optimisme ambiant.

“Il y a une exubérance post-électorale qui touche tous les segments du marché”, explique Peter Costa, président de la société de courtage Empire Executions. “Il y a d‘abord eu un mouvement de rotation qui a affecté les technologiques parce que les industrielles étaient favorisées. Désormais, les technologiques ont elles aussi le vent en poupe.”

L‘indice S&P des hautes technologies a progressé de 0,7% sur la journée et celui de la santé de 1,23%.

PLUS DE 3% DE HAUSSE SUR LA SEMAINE

“On voit des capitaux affluer vers des secteurs moins favorisés depuis l‘élection; cela m‘incite à conclure que le rally s‘amplifie, ce qui est très bon signe”, dit Randy Frederick, vice-président de Charles Schwab. “Cela signifie qu‘il y a de nouveaux flux de capitaux. Les gens ont peur de rester à la traîne.”

La capacité du marché actions à poursuivre sa marche en avant sera mise à l‘épreuve la semaine prochaine avec la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui devrait se solder par une nouvelle hausse de taux selon la plupart des pronostics.

“La tonalité du discours de la Fed sera décisive pour la pérennité de ce rally”, estime Tim Ghriskey, directeur des investissements de Solaris Asset Management.

En hausse de 5,6% sur un mois et de 10,5% depuis le début de l‘année, le S&P 500 est désormais valorisé environ 17,5 fois les bénéfices attendus sur les 12 prochains mois, nettement au-dessus de sa médiane des 10 dernières années, qui ressort autour de 15 selon Thomson Reuters StarMine.

Les poids lourds de la pharmacie Pfizer et Merck ont pris respectivement 2,46% et 1,85%. Ailleurs dans le secteur, Bristol-Myers s‘est adjugé 3,28% après avoir relevé son dividende.

Meilleure performance du S&P 500, le spécialiste des semi-conducteurs Broadcom a gagné 4,91% après des résultats trimestriels solides et un doublement de son dividende.

LE DOLLAR EN HAUSSE APRÈS L‘INDICE DU MICHIGAN

Coca-Cola s‘est quant à lui placé en tête du Dow avec une progression de 2,49% en réaction à l‘annonce de son prochain changement de directeur général, Muhtar Kent cédant la place à son bras James Quincey.

Aux fusions-acquisitions, Twenty-First Century Fox a cédé 1,5% après l‘annonce d‘un projet d‘offre d‘achat de la part du capital du britannique Sky qu‘il ne possède pas encore.

Sur la semaine, le Dow s‘est adjugée 3,06%, sa cinquième performance hebdomadaire positive d‘affilée. Le S&P a quant à lui pris 3,08% en cinq séances et le Nasdaq 3,59%.

Environ 7,4 milliards d‘actions ont été échangées vendredi, contre 7,5 milliards en moyenne sur les 20 séances précédentes.

Sur le marché des changes, le dollar affichait en fin de journée une hausse de 0,5% face à un panier de devises de référence.

L‘euro, lui, à 1,0550 dollar, a cédé du terrain face au billet vert pour la deuxième séance d‘affilée en réaction à la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de prolonger d‘au moins neuf mois, donc plus longtemps qu‘anticipé, son programme d‘achats d‘obligations.

Les rendements des bons du Trésor américain sont remontés après les chiffres supérieurs aux attentes de l‘inflation en Chine et la hausse plus marquée qu‘anticipé de l‘indice de confiance du Michigan.

Le rendement des Treasuries à dix ans s‘affichait à 2,467% en hausse de huit points de base sur la séance.

avec Yashaswini Swamynathan; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below