8 décembre 2016 / 14:01 / il y a 9 mois

Principaux extraits de la conférence de presse de Mario Draghi

FRANCFORT, 8 décembre (Reuters) - Voici les principaux extraits de la conférence de presse donnée jeudi par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), laquelle a laissé ses taux directeurs inchangés, comme attendu, et annoncé que ses achats d‘obligations sur les marchés seraient prolongés au moins jusqu‘en décembre 2017, mais à un rythme réduit d‘un quart par rapport à leur niveau actuel.

‘EFFET TRUMP’ ET CONSÉQUENCES POUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE DE LA BCE

“Il est difficile de juger l‘effet de ces grands événements, pas seulement l‘élection de M. (Donal) Trump, mais le Brexit, le rejet du référendum italien (...) Les marchés ont beaucoup mieux résisté que la plupart des gens ne le pensaient. Cela a probablement de nombreuses raisons, de nombreuses causes. L‘une d‘entre elles est certainement le bon travail qu‘ont fait les régulateurs (...) Tous ces événements (...) ont des effets qui en raison de leur nature même ne déploieront leurs pleines dimensions qu‘à moyen et long termes; ces conséquences sont très difficiles à évaluer maintenant.”

POURQUOI DES ACHATS DE 60 MDS PAR MOIS PENDANT UNE PÉRIODE PLUS LONGUE ?

“Une raison est que les risques de déflation sont beaucoup plus orientés vers une sortie de la déflation. La deuxième raison est la durée dans le temps... nous voulons nous assurer qu‘une réduction de la taille ne correspond à aucun ‘tapering’.”

POSSIBLE AUGMENTATION DES ACHATS

”(Le programme d‘achats d‘actifs) peut augmenter, il peut revenir à 80 milliards d‘euros. En fait, ce chiffre a été cité, donc il s‘agit d‘une gamme d‘options et nous verrons.

“Mais le message clé (...) est de montrer qu‘il n‘y a pas de ralentissement progressif (tapering) (...) de montrer que la BCE va rester dans les marchés, de montrer qu‘elle continuera d‘exercer une pression sur les prix de marché, sans que nous ne voulions pour autant les perturber.”

RÉPONSE À L‘INCERTITUDE POLITIQUE

“Regardez simplement le calendrier électoral de l‘année à venir. Il est en lui-même une source d‘incertitude. Regardez ce qui se passe avec les économies émergentes (...) Il y a une forte incertitude, pour l‘essentiel politique, et savoir si nous pouvons faire quelque chose à ce sujet est une question ouverte. Je pense que ce que les banques centrales peuvent faire, c‘est de garder leur sang-froid (...) Une fois que l‘on a dit cela, les pays qui ont besoin de réformes doivent les entreprendre indépendamment de l‘incertitude politique générale parce que le meilleur moyen pour les pays de faire face à l‘incertitude est effectivement de rétablir la croissance, l‘emploi et la création d‘emplois.”

“RALENTIISSEMENT PROGRESSIF” ET ACTION DE LA BCE

“Le terme a un sens, plusieurs sens selon la personne qui l‘utilise. Mais la manière dont on peut le considérer, je veux dire la manière naturelle de considérer un terme comme celui-là est d‘avoir une politique qui conduirait les achats à descendre progressivement à zéro, et cela n‘a pas été discuté ou, en réalité, cela n‘a même pas été à l‘ordre du jour”.

BANQUES ITALIENNES

“Les vulnérabilités à la fois du système bancaire et de l‘Italie sont là depuis longtemps. Et, donc elles devraient être gérées, et je suis confiant que le gouvernement sait quoi faire et qu‘elles seront réglées”.

PRÉSENCE DURABLE SUR LES MARCHÉS

“(Un) objectif est d‘instiller le sentiment que la BCE sera présente sur les marchés pour longtemps. Donc une présence durable est aussi le message de la décision d‘aujourd‘hui. C‘est pour cela que le tapering n‘a pas été discuté.”

PRAGMATISME

“Le conseil des gouverneurs agit d‘une manière pragmatique et flexible pour faire face aux risques qui peuvent se matérialiser en ce moment.”

POURQUOI UNE ENVELOPPE DE 60 MILLIARDS D‘ACHATS?

“En ce moment précis, nous avons estimé à la base que la perspective en ce qui concerne (...) le retour durable à notre objectif d‘inflation n‘est pas très différente de ce qu‘elle était au début du programme qui était dimensionné à 60 milliards d‘euros. Plus précisément, le risque de déflation a largement disparu. Cependant, l‘incertitude l‘emporte.”

ACHATS SOUS LE TAUX DE DÉPÔT

”(Les achats) en dessous du taux d‘intérêt de la facilité de dépôt de la BCE seront autorisés en tant que de besoin, c‘est donc une option, ce n‘est pas une nécessité.

”En effet, le comité, les comités concernés examineront en janvier et dans les prochains mois à quel moment cela pourrait devenir une nécessité.

“C‘est donc pour se donner une option permettant de continuer une mise en oeuvre sans accroc du programme que pour toute autre raison.”

OPTIONS CONCERNANT LES ACHATS D‘ACTIFS

“(Une option consistait à) continuer avec 80 milliards d‘euros pendant six mois et l‘autre est celle qui a été (retenue) - qui a reçu un très, très large consensus du Conseil des gouverneurs.”

SUR UN RALENTISSEMENT DES ACHATS

”Un ralentissement (tapering) n‘a pas été discuté“ aujourd‘hui.”

SUR LES RÉFORMES STRUCTURELLES

“Des réformes structurelles sont nécessaires dans tous les pays de la zone euro. L‘accent doit être mis sur les actions permettant d‘augmenter la productivité et d‘améliorer l‘environnement des affaires, y compris la mise à disposition d‘infrastructures publiques adéquates, qui sont vitales pour augmenter l‘investissement et soutenir les créations d‘emplois.”

PAS DE TENDANCE HAUSSIÈRE SUR L‘INFLATION

“(les relèvements des prévisions d‘inflation) reflètent dans une large mesure une accélération de la hausse de l‘inflation annuelle de l‘énergie, alors qu‘il n‘y a aucun signe pour l‘instant d‘une tendance haussière convaincante de l‘inflation sous-jacente.”

RISQUES ENTOURANT LA CROISSANCE

“Les risques entourant les perspectives de croissance de la zone euro demeurent orientés à la baisse.”

UNE REPRISE MONDIALE PLUS FORTE

“Il y a des indications montrant que la reprise mondiale est dans une certaine mesure plus forte. Cependant, il est attendu que la croissance économique dans la zone euro soit ralentie par la lenteur de la mise en oeuvre des réformes structurelles et les ajustements de bilan qui restent à effectuer dans un certain nombre de secteurs.”

INFLATION PUBLIÉE

“En se projetant sur la base des prix des contrats à terme sur le pétrole, les taux de l‘inflation publiée devraient se redresser significativement au tournant de l‘année, principalement du fait d‘effets de base dans la variation annuelle des prix de l‘énergie.”

LES ACHATS D‘OBLIGATIONS PEUVENT À NOUVEAU AUGMENTER

“Si, dans l‘intervalle, les perspectives deviennent moins favorables ou si les conditions financières deviennent incompatibles avec de nouveaux progrès vers un ajustement durable de la trajectoire de l‘inflation, le Conseil des gouverneurs entend augmenter le programme en termes de montants et/ou de durée.”

NOUVEAUX PARAMETRES

“Premièrement, la gamme des maturités du programme d‘achat de titres du secteur public sera élargie en abaissant la maturité résiduelle des titres éligibles de deux ans à un an. Deuxièmement, les achats de titres dans le cadre du programme d‘achats d‘actifs avec un rendement à maturité inférieur au taux de la facilité de dépôt de la BCE seront autorisés en fonction des besoins.”

Bureau de Francfort, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below