7 décembre 2016 / 14:46 / dans 10 mois

Sony annonce le lancement de six jeux pour smartphones

TOKYO, 7 décembre (Reuters) - Sony sortira six jeux pour smartphones au cours de son prochain exercice fiscal, espérant connaître avec ses licences de jeux le même succès que son concurrent Nintendo avec son Pokemon GO.

Les futurs titres, qui reprendront quelques-unes des franchises les plus connues du groupe japonais, comme le jeu pour PlayStation Everybody’s Golf, seront disponibles sur les plates-formes iOS d‘Apple et Android de Google .

Une entrée agressive sur le segment à croissance rapide est perçue comme une nécessité pour Sony, sa division jeux étant devenue son plus grand centre de profit après la restructuration de son activité électronique grand public.

Sony a annoncé mercredi travailler au total sur 10 jeux pour smartphones, dont ceux qui seront lancés au cours de son exercice fiscal commençant en avril. Les 10 titres déclinent notamment PaRappa the Rapper et Arc The Lad.

Ils seront d‘abord commercialisés au Japon puis dans d‘autres pays d‘Asie, a précisé à des journalistes Tomoki Kawaguchi, patron de la division jeux mobiles de Sony.

Cette annonce intervient alors que Nintendo doit lancer sa version de Super Mario Bros pour iPhone la semaine prochaine.

Alors que les ventes décevantes de la console WiiU ont poussé Nintendo à miser sur le marché des jeux pour mobile, Sony peut se targuer du succès de sa PlayStation 4. Le groupe a annoncé qu‘il avait passé mardi le cap des 50 millions de consoles vendues depuis la sortie de la PS4 en 2013.

Mais Sony doit faire face à une forte concurrence sur le segment des smartphones dans des pays comme le Japon, où les jeux pour supports mobiles représentent plus de la moitié du marché mondial estimé à 12,4 milliards de dollars (11,55 milliards d‘euros).

Les analystes doutent que Sony parvienne à s‘imposer sur ce marché parce qu‘il ne dispose pas de personnages populaires comme les Super Mario et autres Donkey Kong de Nintendo.

“Sony, à la différence de Nintendo, n‘est pas parvenu à investir de manière cohérente dans la propriété intellectuelle, notamment parce que le groupe a concentré ses efforts sur le redressement de ses bénéfices”, a expliqué Hideki Yasuda, analyste chez Ace Research Institute. (Makiko Yamazaki; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below