6 décembre 2016 / 12:02 / il y a 9 mois

BOURSE-IG chute de plus de 30%, la réglementation des CFD va se durcir

6 décembre (Reuters) - Le titre IG Group chute de plus de 30% mardi à la mi-séance à la Bourse de Londres, le courtier spécialisé en produits dérivés souffrant de la volonté affichée des autorités financières britanniques de durcir les règles encadrant les CFD ou "contrats pour la différence" proposés aux particuliers.

La Financial Conduct Authority (FCA) a décidé d'agir après avoir constaté que 82% des investisseurs individuels misant sur ce type de produits dérivés perdaient de l'argent.

"Nous sommes inquiets de voir un nombre croissant de clients particuliers échanger des produits CFD sans avoir une connaissance complète des risques que cela implique", déclare la FCA dans un communiqué.

Parmi les mesures préconisées par la FCA pour alerter les particuliers des dangers des CFD figure notamment l'obligation pour les intermédiaires financiers de faire état des ratios profits-pertes des comptes clients.

Les CFD sont des produits dérivés qui permettent de miser sur les variations à la hausse ou à la baisse d'un actif sous-jacent (action, obligation, devises, etc) sans avoir à le détenir. L'Autorité des marchés financiers (AMF) française les classe parmi les produits "très risqués".

Vers 11h55 GMT, l'action IG perd 34,3% à 517 pence, accusant de loin la plus forte baisse de l'indice Stoxx 600 et tirant vers le bas l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux services financiers (-0,98%), l'un des replis sectoriels les plus marqués.

D'autres acteurs du secteurs plongent également, tels CMC Markets (-32,2%) et Plus500 (-24,2%)

La semaine dernière, l'autorité des marchés chypriote a émis un avertissement à l'attention des courtiers en devises enregistrés sur l'île portant sur le recours à des systèmes de primes visant à encourager les prises de position à risque et se traduisant par une dégradation du service aux clients.

"La FCA semble être en train d'imposer des règles bien plus strictes que le régulateur chypriote la semaine dernière. (...) Cela aura comme conséquence un segment des CFD et des paris sur les spreads bien plus petit et bien moins rentable", estiment dans une note les analystes de Liberum.

De son côté, Numis a abaissé sa recommandation sur CMC à "vendre", jugeant qu'un durcissement de la réglementation en Europe et au Royaume-Uni allait peser sur la croissance et les bénéfices du groupe. Le courtier ajoute passer en revue sa recommandation sur IG, actuellement à "conserver".

Noor Zainab Hussain à Bangalore, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below