6 décembre 2016 / 07:27 / dans un an

Allemagne/Indicateurs-Nouvelle amélioration du moral des ménages

BERLIN/FRANCFORT, 23 décembre (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* LE MORAL DES MÉNAGES S‘AMÉLIORE ENCORE

23 décembre - Le moral des ménages s‘est, comme prévu, de nouveau amélioré à l‘approche de janvier, montre l‘enquête mensuelle de l‘institut GfK publiée vendredi, une donnée qui laisse penser que le consommateur allemand va continuer à soutenir la croissance au début de l‘année prochaine.

L‘indice GfK, calculé à partir d‘une enquête auprès d‘un échantillon d‘environ 2.000 personnes, s‘est établi à 9,9 contre 9,8 à l‘approche de décembre et 9,7 à l‘approche de novembre. Il est conforme au consensus Reuters.

Emploi à un niveau sans précédent, hausses salariales, inflation modérée et taux d‘intérêt bas alimentent les dépenses de consommation, devenues le principal moteur de la croissance d‘une économie qui reposait habituellement sur l‘exportation.

Rolf Bürkl, analyste chez GfK, souligne que l‘enquête a été menée au cours des deux premières semaines de décembre, ce qui veut dire que l‘attentat au camion-bélier survenue lundi sur un marché de Noël à Berlin n‘a pas joué dans les réponses.

Selon lui, cet attentat, le plus meurtrier en Allemagne depuis 1980 avec 12 morts, ne devrait pas avoir d‘impact significatif sur le moral des ménages.

“S‘il devait y en avoir un, on verrait peut-être un léger effet dans l‘enquête du mois prochain, mais je n‘anticipe pas d‘impact massif sur le long terme”, ajoute Rolf Bürkl, notant que ceux qui auraient peur de sortir pour faire leurs courses feraient davantage d‘achats en ligne.

Un sous-indice mesurant les perspectives des entreprises allemandes a atteint 16,4, en hausse pour le troisième mois d‘affilée, tandis qu‘un autre mesurant les anticipations de revenus est passé de 44,5 à 55,6, un pic depuis le mois de juin. La propension à acheter a cependant légèrement baissé.

* LES PRIX À LA PRODUCTION AUGMENTENT PLUS QUE PRÉVU

20 décembre - Les prix à la production ont augmenté plus que prévu en novembre, montrent les données publiées mardi par l‘Office fédéral de la statistique, Destatis.

Ces prix ont progressé de 0,3% d‘un mois sur l‘autre alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une croissance de 0,1%.

Sur un an, ils sont en hausse de 0,1% contre un consensus prédisant un repli de 0,2%.

L‘indice est ressorti à 103,0, après 102,7 en octobre.

Tableau:

* LÉGÈRE AMÉLIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES EN ALLEMAGNE-IFO

19 décembre - Le climat des affaires s‘est légèrement amélioré en décembre en Allemagne, montre l‘enquête mensuelle de l‘institut d‘études économiques Ifo publiée lundi.

L‘indice Ifo, calculé à partir d‘un échantillon de plusieurs milliers d‘entreprises, a grimpé à 111,0 ce mois-ci après 110,4 en novembre, chiffre non révisé.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à une hausse plus limitée, avec une anticipation moyenne à 110,7 dans une fourchette allant de 109,9 à 114,9.

Le sous-indice mesurant les conditions actuelles a plus nettement progressé, passant à 116,6 contre 115,6 le mois dernier. Les économistes l‘attendaient en moyenne à 115,9.

Le sous-indice des anticipations a quant à lui à peine bougé, conformément au consensus, à 105,6 contre 105,5 en novembre.

Tableau Développé

* STABILITÉ DE L‘INDICE ZEW EN DÉCEMBRE

13 décembre - Le moral des investisseurs est resté stable en décembre, montre l‘enquête mensuelle de l‘institut ZEW publiée mardi.

L‘indice ZEW s‘est établi à 13,8, comme en novembre, alors que les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à le voir légèrement grimper à 14,0.

Le sous-indice des conditions actuelles a en revanche rebondi nettement plus que prévu, passant de 58,8 le mois dernier à 63,5 ce mois-ci. Le consensus Reuters le prédisait à 59,1.

Président de l‘institut ZEW, Achim Wambach considère que l‘état d‘esprit global des investisseurs allemands est plutôt positif. “Cela est soutenu par les chiffres positifs, publiés récemment, de la croissance du PIB de la zone euro au troisième trimestre”, a-t-il dit.

Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a progressé de 0,3% sur la période juillet-septembre par rapport aux trois mois précédents, malgré le vote britannique en faveur d‘une sortie de l‘Union européenne.

“Les risques économiques considérables soulevés par la situation tendue du secteur bancaire italien, ainsi que les risques politiques entourant les élections à venir en Europe, semblent être passés au second plan pour le moment”, a déclaré Achim Wambach.

* INFLATION EN NOVEMBRE CONFIRMÉE À 0,7% SUR UN AN

13 décembre - L‘inflation, harmonisée aux normes européennes (IPCH), a été nulle sur un mois en novembre et a atteint 0,7% sur un an, a confirmé vendredi l‘Office fédéral de la statistique.

La statistique non harmonisée est elle aussi conforme à la première estimation avec une hausse de 0,1% par rapport à octobre et de 0,8% par rapport à novembre 2015, soit un plus haut depuis deux ans.

Tableau

* LES EXPORTATIONS EN HAUSSE DE 0,5% EN OCTOBRE

9 décembre - Les exportations ont progressé moins que prévu en octobre et ne devraient pas apporter de contribution significative a la croissance de la première économie d‘Europe au dernier trimestre.

La hausse des exportations s‘affiche à 0,5% sur un mois alors que les économistes attendaient une croissance de 1% après un recul de 1% en septembre, chiffre révisé à la baisse après une première estimation à -0,7%, montrent les données publiées vendredi par Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Les importations, ont revanche, ont dépassé les attentes, progressant de 1,3% contre un consensus de +0,9%.

L‘excédent commercial s‘établit en conséquence à 20,5 milliards d‘euros, contre un consensus de 21,5 milliards et 21,3 milliards en septembre.

Tableau

* PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 0,3% EN OCTOBRE

7 décembre - La production industrielle a connu une croissance moins forte que prévu en octobre, les chiffres officiels montrant que la première économie d‘Europe a démarré le quatrième trimestre timidement.

Le ministère de l‘Economie a annoncé une production industrielle en hausse de 0,3% CVS en octobre d‘un mois sur l‘autre, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une croissance plus marquée, de 0,8%.

Pour septembre, le ministère a révisé son estimation de la contraction de la production industrielle, la baisse étant finalement ramenée à 1,6% (contre 1,8% en première estimation).

La légère croissance du mois d‘octobre a été soutenue par un bond en avant de 1,7% de la construction, le plus marqué depuis février. Mais la production manufacturière a presque stagné (+0,1%) et la production d‘énergie a baissé de 0,5%.

“Globalement, la production industrielle a connu un démarrage morose au quatrième trimestre”, a déclaré le ministère dans un communiqué, ajoutant que la récente et forte augmentation des commandes industrielles ne se reflétait pas encore dans la production.

Tableau

* COMMANDES À L‘INDUSTRIE NETTEMENT PLUS ÉLEVÉES QUE PRÉVU

6 décembre - Les commandes à l‘industrie ont rebondi de manière beaucoup plus marquée que prévu en octobre, augmentant à leur rythme le plus élevé en plus de deux ans, selon des données publiées mardi par le ministère de l‘Economie, qui suggèrent que l‘industrie va soutenir la croissance du pays dans les mois à venir.

Ces commandes ont ainsi progressé de 4,9% en octobre, leur hausse la plus prononcée depuis juin 2014, alors qu les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne une augmentation de 0,6% d‘un mois sur l‘autre.

En outre, le recul du mois de septembre est finalement moindre que ce qui avait été initialement donné, le repli n‘étant plus que de 0,3% contre -0,6% en première estimation.

Les commandes en provenance de l‘Allemagne ont bondi de 6,3% en octobre tandis que celles en provenance de l‘étranger ont progressé de 3,9% et ce malgré une stagnation des commandes émanant des autres pays de la zone euro.

Par segments, les commandes pour des biens d‘équipement ont augmenté de 7,2% en octobre, celles pour des biens intermédiaires de 1,8% et celles pour des biens de consommation de 0,5%.

Tableau

Les indicateurs économiques publiés en novembre : (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below