5 décembre 2016 / 17:07 / dans 10 mois

Trump réaffirme son soutien au projet contesté d'oléoduc au Dakota

WASHINGTON, 5 décembre (Reuters) - Donald Trump est toujours favorable à la construction d‘un oléoduc au Dakota du Nord, a déclaré lundi le porte-parole du président élu après le refus de l‘armée américaine de délivrer un permis pour un tronçon du projet controversé.

Le Corps des ingénieurs de l‘US Army a expliqué dimanche qu‘il ne pouvait pas approuver le tracé proposé pour le Dakota Access Pipeline, qui devait le faire passer sous le fleuve Missouri et à travers une réserve indienne, donnant raison à une tribu Sioux et aux écologistes qui le contestaient depuis des mois.

Le projet d‘oléoduc, d‘un coût estimé à 3,8 milliards de dollars, a été lancé en 2014 par la société texane Energy Transfer Partners pour relier les champs pétrolifères du Dakota du Nord, près de la frontière canadienne, aux réservoirs de stockage de l‘Illinois, à 1.885 km au sud-est.

Mais son tracé suscite depuis le début la controverse et l‘administration Obama a retardé à deux reprises la délivrance d‘un permis pour pouvoir consulter les tribus amérindiennes qui disent craindre une contamination de leurs sources d‘eau potable et dénoncent la violation de terres sacrées.

L‘armée leur a finalement donné gain de cause en jugeant indispensable d‘étudier des tracés alternatifs à celui qui prévoyait de faire passer l‘oléoduc sous le Lake Oahe, un vaste lac créé par un barrage sur le Missouri, sans toutefois préciser lesquels.

Energy Transfer Partners et sa partenaire Sunoco Logistics Partners ont dénoncé une “décision politique” et annoncé qu‘elles ne modifieraient pas le tracé prévu. La section de 1,6 km de long sous le lac Oahe est la seule partie du pipeline qui n‘a pas encore été construite.

Les partisans du projet comptent désormais sur Donald Trump pour faire pencher la balance de leur côté, comme il s‘y est engagé à plusieurs reprises pendant la campagne électorale, promettant de “lever toutes les contraintes” qui pèsent sur le secteur de l‘énergie.

“En ce qui concerne le Dakota Access Pipeline, nous soutenons sa construction et nous réexaminerons totalement la situation quand nous serons à la Maison blanche et prendrons la décision appropriée à ce moment-là”, a déclaré le porte-parole de Trump, Jason Miller, pendant une conférence de presse de son équipe de transition. (Susan Heavey et Doina Chiacu; Tangi Salaün pour le service français, édité par Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below