5 décembre 2016 / 07:07 / dans un an

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

PARIS, 5 décembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse
de près de 1% lundi après que le président du conseil italien Matteo Renzi a annoncé sa
démission dans la foulée de sa défaite dimanche au référendum sur son projet de réforme
constitutionnelle, un départ qui ouvre une nouvelle période d'instabilité politique dans la
troisième économie de la zone euro.
    Celle-ci menace non seulement le fragile secteur bancaire de l'Italie mais risque de plonger
la zone euro dans son ensemble dans une nouvelle crise. De ce fait, l'euro a perdu jusqu'à 1,4%
face au dollar, à un creux de 20 mois à 1,0505, avant d'effacer une petite partie de ses
pertes pour évoluer vers 06h45 GMT à 1,0565 (-0,98%)
    D'après les premières indications disponibles, l'Euro Stoxx 50 devrait perdre
0,7% à l'ouverture, le CAC 40 parisien pourrait céder plus de 1%, le Dax à Francfort
 1,5%, le FTSE à Londres 0,8% tandis quee le FTSE MIB de la Bourse de Milan
 devrait chuter de quelque 4%.  
    La semaine dernière, les places européennes avaient accusé leur première perte hebdomadaire
en trois semaines en raison des craintes de voir l'Italie se retrouver dans une crise politique
après le week-end.
    Avant le résultat du référendum italien, les intervenants de marché avaient été soulagés de
voir le candidat indépendant Alexander Van der Bellen l'emporter assez nettement lors de
l'élection présidentielle autrichienne, battant ainsi Norbert Hofer qui, si le résultat avait
été contraire, serait devenu le premier chef d'Etat d'extrême droite élu en Europe depuis 1945.
 
    Les cours du pétrole, qui ont connu la semaine dernière leur meilleure performance
hebdomadaire depuis au moins cinq ans dans le sillage de l'annonce de la finalisation par l'Opep
d'un accord sur la réduction de la production, perdent plus de 1%, emportés par une aversion
généralisée au risque dans ce contexte d'incertitudes.
    "On peut facilement imaginer la tenue de nouvelles élections (en Italie) et tout aussi
facilement imaginer le mouvement d'opposition 5-Etoiles prendre le pouvoir avec les objectifs
affichés de soit quitter l'Union européenne soit sortir de l'euro, soit les deux", a déclaré
Mark Wills, chargé des solutions d'investissement chez State Street Global Advisors.
    Le Mouvement 5-Etoiles de Beppe Grillo s'est dit prêt lundi à gouverner après l'annonce de
la démission de Matteo Renzi, dont la défaite, avec seulement quelque 40% des voix en faveur de
sa proposition de réduction des pouvoirs du Sénat et des régions, est bien plus marquée que
prévu., 
    "Cela pourrait paraître extrême mais si un deuxième crise de la zone euro devait survenir,
avec le dollar à un point de départ beaucoup plus haut, l'euro pourrait perdre encore beaucoup
plus de terrain", écrivent les analystes de RBCCM.
    La journée de lundi, outre les conséquences du scrutin italien, sera également marquée par
une réunion des ministres des Finances de la zone euro, qui vont tenter de parvenir à un
compromis sur les réformes réclamées à la Grèce dans l'espoir de convaincre le Fonds monétaire
international (FMI) de se joindre au dernier plan d'aide accordé à Athènes. 
    La Bourse de Tokyo a terminé sur une baisse de 0,82%, le résultat du référendum italien
offrant un prétexte aux investisseurs de prendre leurs bénéfices après le pic de 11 mois atteint
la semaine dernière par l'indice Nikkei.
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) 
cède de son côté 0,56%. 
    Vendredi, Wall Street avait fini sur une note irrégulière, coincée entre le recul des
valeurs financières et la remontée de certains secteurs dits défensifs comme les "utilities",
alors que les chiffres de l'emploi meilleurs que prévu n'ont fait que conforter le scénario
d'une hausse des taux dans moins de deux semaines.
     
  PRINCIPAUX INDICATEURS A L'AGENDA DU 5 DÉCEMBRE
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 FR      08h50  Indice PMI des services (déf)  novembre    52,6          52,6
                Indice PMI composite (déf)     novembre    52,3          52,3
 DE      08h55  Indice PMI des services (déf)  novembre    55,0          55,0
                Indice PMI composite (déf)     novembre    54,9          54,9
 EZ      09h00  Indice PMI des services (déf)  novembre    54,1          54,1
                Indice PMI composite (déf)     novembre    54,1          54,1
 EZ      09h30  Indice Sentix                  décembre    13,1          13,1
 GB      09h30  Indice PMI des services        novembre    54,0          54,5
 EZ      10h00  Ventes au détail               octobre     +0,8%         -0,2%
                - sur un an                                +1,7%         +1,1%
 US      15h00  Indice ISM des services        novembre    55,4          54,8
 
    VALEURS À SUIVRE
    * Les BANQUES ITALIENNES risquent de chuter après la défaite de Matteo Renzi,
les incertitudes politiques étant susceptibles de rendre compliquée la levée de fonds à laquelle
nombre d'établissements doivent procéder, au premier chef BANCA MONTE DEI PASCHI DI SIENA
.    
    * AMUNDI a probablement remporté l'appel d'offres pour le rachat de Pioneer,
filiale de gestion d'actifs d'UNICREDIT, face au consortium emmené par Poste Italiane
et Ameriprise Financial, a-t-on appris dimanche auprès de deux sources proches du
dossier. 
    * BURBERRY. Le groupe britannique a rejeté de multiples offres d'achat du
maroquinier américain Coach, rapporte le Financial Times, qui précise que la
valorisation combinée des deux entreprises post-fusion dépasserait les 20 milliards de dollars
(18,9 milliards d'euros). 
    * NOVARTIS, ACTELION. Joe Jimenez, directeur général du géant
pharmaceutique suisse Novartis, a minimisé les suggestions disant que ce dernier était
susceptible de lancer une offre sur Actelion, qui discute actuellement de son éventuel rachat
par l'américain JOHNSON & JOHNSON.    
    * VALLOUREC a déclaré vendredi soir détenir 99,03% du capital du chinois Tianda
Oil Pipe au terme d'une OPA lancée le 4 novembre. (Le communiqué: bit.ly/2gQwP0x)
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below