4 octobre 2016 / 16:47 / il y a un an

LEAD 1-Amundi parmi les prétendants en lice pour Pioneer-sources

(Actualisé avec des précisions, contexte)

par Pamela Barbaglia

LONDRES, 4 octobre (Reuters) - Quatre prétendants restent en lice pour le second tour des enchères en vue de racheter Pioneer, la filiale de gestion d'actifs de la banque italienne UniCredit, ont dit deux sources proches du dossier.

Amundi, le numéro un européen du secteur, et un consortium italien emmené par Poste Italiane font figure de favoris après avoir soumis en septembre les offres non contraignantes les plus élevées, ont-elles précisé.

Mais deux candidats, l'australien Macquarie et le britannique Aberdeen Asset Management, sont également intéressés et ils consultent actuellement les comptes de cette société qui gère pour plus de 220 milliards d'euros d'actifs, ont encore dit les sources.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès des différentes parties.

UniCredit espère retirer jusqu'à trois milliards d'euros de la vente de sa filiale, une opération vitale pour un établissement dont les besoins en fonds propres pourraient atteindre les huit milliards d'euros.

Assicurazioni Generali, le premier assureur italien, n'a pu soumettre d'offre intéressante faute de soutien de la part de ses actionnaires, tandis qu'Axa n'a pas été retenu et que Natixis s'est vu proposer de bonifier son offre non contraignante, qui était proche des attentes d'UniCredit mais inférieure aux quatre autres propositions.

Generali et Axa se sont refusé à tout commentaire. Natixis n'était pas disponible dans l'immédiat.

Jean-Pierre Mustier, l'administrateur délégué d'UniCredit depuis juillet, présentera le 13 décembre un nouveau plan stratégique pour la banque et ne choisira pas l'acheteur de Pioneer avant que n'ait eu lieu le 4 décembre un référendum sur la réforme constitutionnelle du président du Conseil Matteo Renzi.

La banque procède actuellement à un examen complet de ses activités dans le but de céder plus d'actifs et de réduire le montant de toute augmentation de capital.

D'autres grandes banques européennes qui ont des filiales de gestion d'actifs, telle Deutsche Bank, étudieront sans doute elles aussi leurs options pour ce type d'activité que lorgnent en particulier les fonds de capital-investissement, font valoir banquiers et analystes.

Pour des entités telles qu'Amundi, Aberdeen et Anima , un fonds qui pour l'occasion fait équipe avec Poste Italiane et l'établissement public Cassa Depositi e Prestiti, reprendre Pioneer donne l'occasion d'atteindre une taille critique sur plusieurs grands marchés internationaux, dont les Etats-Unis.

Amundi, qui gère pratiquement 1.000 milliards de dollars d'actifs, est né en 2010 de la fusion des gérants d'actifs de Crédit Agricole et de Société Générale. Il est dorénavant valorisé 7,5 milliards d'euros à la suite de sa cotation sur Euronext en novembre dernier.

Les analystes anticipent une vague de fusions entre gérants de taille moyenne qui doivent rationaliser leurs opérations et se diversifier pour sauvegarder leurs bénéfices face à une clientèle qui négocie les commissions à la baisse et des régulateurs devenus plus sourcilleux sur leur manière de faire.

Ainsi, le gestionnaire d'actifs américain Janus Capital et son concurrent britannique Henderson Global Investors ont fait état lundi d'un projet de fusion par échange d'actions de six milliards de dollars (5,3 milliards d'euros).

Avec la contribution de Maya Nikolaeva, Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below