27 mai 2016 / 16:16 / dans 2 ans

RESUME DE L'ACTUALITE A 16H15 GMT (27/05)

PARIS - Opposants au projet de réforme du marché du travail et exécutif, engagés dans un bras de fer qui menace de bloquer la France au moment où elle s‘apprête à accueillir l‘Euro de football, ont chacun affiché leur détermination à ne rien céder.

“Je tiendrai bon parce que je pense que c‘est une bonne réforme et nous devons aller jusqu‘à son adoption”, a déclaré François Hollande du Japon, où il participait au sommet du G7 au lendemain d‘une huitième journée de manifestations qui ont mobilisé au total 154.000 à 300.000 personnes.

Les sept organisations hostiles au projet de loi Travail, CGT et Force ouvrière (FO) en tête, ont appelé à “amplifier la mobilisation” et fixé rendez-vous le 14 juin à Paris pour une manifestation nationale, quatre jours après le coup d‘envoi de l‘Euro au Stade de France.

D‘ici là, elles entendent organiser une “votation citoyenne” sur le texte porté par la ministre du Travail, Myriam El Khomri, dans les entreprises, administrations et “lieux d‘études”.

Et elles ont demandé le 20 mai à François Hollande de les recevoir ensemble, courrier jusqu‘ici sans réponse.

Sur le terrain, selon le secrétariat d‘Etat aux transports, contacté en milieu d‘après-midi, tous les dépôts de carburants ont été débloqués à l‘exception de celui de Gargenville (Yvelines), toujours en grève.

En revanche, cinq des huit raffineries françaises sont à l‘arrêt en raison du mouvement de grèves contre le projet de réforme du marché du travail et une sixième est en arrêt technique.

---

BOBIGNY, Seine-Saint-Denis - Le procès des salariés d‘Air France poursuivis pour violences et dégradations aggravées dans l‘affaire dite “des chemises arrachées” lors du comité central d‘entreprise du 5 octobre 2015, a été renvoyé aux 27 et 28 septembre.

Une seule journée était initialement prévue pour cette affaire qui concerne quinze prévenus, au moins trois témoins et au moins six parties civiles. Le tribunal a estimé que cette affaire devait revenir sur deux jours afin d‘entendre toutes les parties et témoins.

Le 5 octobre 2015, le directeur des ressources humaines d‘Air France, Xavier Broseta, et un responsable de l‘activité long-courrier, Pierre Plissonnier, qui étaient tous deux présents à l‘audience vendredi, avaient été pris à partie par des salariés furieux après l‘annonce de 2.900 suppressions de postes.

---

HIROSHIMA, Japon - Barack Obama, premier président des Etats-Unis en exercice à se rendre à Hiroshima, théâtre du premier bombardement atomique de l‘Histoire, a déposé ce matin une couronne de fleurs au Mémorial de la paix, un geste que Tokyo et Washington souhaitent symbolique de leur alliance et de leurs efforts en faveur de la dénucléarisation.

“Nous pensons à tous les innocents tués au cours de cette terrible guerre. Nous avons la responsabilité commune de regarder l‘Histoire en face. Nous devons nous demander ce qu‘il faut changer pour que de telles souffrances ne se reproduisent plus”, a déclaré Barack Obama, qui était accompagné du Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Le 6 août 1945, des milliers d‘habitants ont été instantanément tués à Hiroshima. Fin 1945, du fait de l‘exposition à la radioactivité, le bilan était de 140.000 morts. Trois jours après Hiroshima, c‘était au tour de Nagasaki d‘être soumise au feu nucléaire.

---

BEYROUTH - Le président syrien, Bachar al Assad, a démenti dans la journée des informations de presse faisant état de l‘existence d‘un projet de constitution élaboré par Moscou et qui aurait été soumis à son gouvernement.

Le quotidien libanais Al Akhbar écrivait mardi que la Russie avait achevé un projet de Constitution prévoyant la suppression de certaines prérogatives présidentielles et une forme de décentralisation du pouvoir. Ces éléments ont été présentés par le quotidien comme des concessions à l‘égard de rebelles.

“Aucun projet de Constitution n‘a été présenté à la République arabe syrienne. Tout ce qui a été dit dans les médias à ce sujet est totalement inexact”, a dit le président syrien sur sa page Facebook.

Sur le terrain, l‘Etat islamique s‘est emparé de territoires jusque là contrôlés par les rebelles syriens près de la frontière turque et s‘est rapproché de la ville d‘Azaz par laquelle transitent les combattants soutenus par des pays étrangers qui affrontent les djihadistes, rapporte l‘Observatoire syrien des droits de l‘homme (OSDH)

Après en avoir été repoussé le mois dernier, l‘EI a contre-attaqué et pris l‘ascendant sur les rebelles dans cette région située au nord d‘Alep et que les Etats-Unis ont identifiée comme une priorité dans le combat contre l‘organisation islamiste.

---

MOSCOU - Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a annoncé avoir demandé à ses ministres de se préparer à une possible extension de l‘embargo sur les produits alimentaires de l‘Union européenne jusqu‘à la fin 2017, en réponse aux sanctions européennes qui visent la Russie en raison de son rôle dans le conflit ukrainien.

La prolongation des sanctions permettrait aux producteurs agricoles russes d‘investir sur le long terme, a-t-il ajouté.

---

LE CAIRE - Un navire de la marine française équipé de matériel de détection des boîtes noires est attendu dans la zone de Méditerranée où l‘Airbus d‘EgyptAir s‘est abîmé la semaine dernière, a-t-on appris de sources égyptiennes proches de l‘enquête.

Le Laplace, qui a appareillé hier de Porto-Vecchio, transporte de l‘outillage sous-marin conçu par la société française Alseamar, recrutée par les enquêteurs égyptiens pour effectuer des recherches en eaux profondes au nord d‘Alexandrie. Deux enquêteurs du Bureau d‘Enquêtes et d‘Analyses (BEA) français se trouvent à bord.

L‘avion de la compagnie nationale égyptienne a disparu avec 66 personnes à bord, dont 30 Egyptiens et 15 Français, dans une zone où la profondeur peut atteindre 3.000 mètres. Les boîtes noires, qui pourraient élucider le mystère de la disparition de l‘appareil, émettent un signal qui permet de les localiser, mais ces émissions cessent au bout de trente jours.

---

VIENNE - L‘Iran a respecté les limites d‘uranium faiblement enrichi et d‘eau lourde fixées dans le cadre de l‘accord sur son programme nucléaire conclu en juillet avec les grandes puissances, estime l‘Agence internationale de l‘énergie atomique (AIEA) dans son rapport trimestriel sur le sujet.

L‘accord conclu en juillet dernier à Vienne entre l‘Iran et le groupe dit P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) prévoit d‘encadrer et de surveiller les activités nucléaires iraniennes en échange d‘une levée progressive des sanctions imposées à Téhéran.

---

BISMARCK, Dakota du Nord - Donald Trump a promis la nuit dernière d‘enterrer l‘accord de Paris sur le climat en révoquant les engagements pris par Barack Obama pour limiter le réchauffement s‘il lui succède à la Maison blanche et d‘appuyer le projet d‘oléoduc Keystone XL et l‘exploitation du pétrole de schiste pour assurer l‘indépendance énergétique des Etats-Unis.

Dans son premier discours consacré à l‘énergie, à Bismarck, dans le Dakota du Nord, plus gros producteur de pétrole de schiste du pays, le candidat à l‘investiture du parti républicain a expliqué qu‘il ferait de la domination mondiale des Etats-Unis dans le domaine de l‘énergie “un objectif de politique étrangère et un objectif stratégique”.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below