11 mai 2016 / 16:26 / dans 2 ans

Booking.com élargit ses services face à une concurrence accrue

* Booking veut offrir des réservations dans les musées

* L‘agence teste des services de gestion de paiement

par Pascale Denis

PARIS, 11 mai (Reuters) - Booking.com veut élargir son offre de services pour mieux fidéliser ses clients, face à une concurrence accrue d‘Airbnb et une liberté de manoeuvre retrouvée des hôteliers français.

Le leader mondial de la réservation hôtelière sur internet a annoncé mercredi le lancement prochain, en France, d‘un nouveau service permettant aux clients d‘effectuer des réservations dans des musées ou des attractions touristiques phares de la capitale.

Actuellement en phase de test à Paris, ce service devrait également être proposé à Londres, Rome, Amsterdam et Dubaï.

“Au-delà de la réservation hôtelière, il faut proposer à nos clients des services d‘expérience”, a déclaré Carlo Olejniczak, directeur de Booking France, Espagne et Portugal, lors d‘une conférence de presse.

Cette option viendra s‘ajouter aux 200 guides de destinations proposés aux voyageurs et à l‘outil baptisé “passion search” permettant de mieux cibler les centres d‘intérêt des clients autour de thèmes allant du sport à la relaxation en passant par la nourriture.

Par ailleurs, Booking souhaite lancer un service de gestion des paiements - déjà offert par son concurrent Expedia - destiné à “simplifier les procédures pour les hôteliers”.

Booking vérifiera les données bancaires des clients, opèrera le débit et transmettra sans commission le paiement aux hôtels via un virement ou un numéro de carte bancaire virtuel.

Encore en phase de test, cette initiative “répond à une très forte demande des hôteliers et les premiers retours sont positifs”, selon Carlo Olejniczak.

Interrogé par Reuters, Laurent Duc, président de l‘UMIH Hôtellerie, principale fédération du secteur, a déclaré qu‘il s‘agissait “surtout pour Booking de se réapproprier les données des clients (adresses mail, téléphone)”.

LIBERTÉ RETROUVÉE EN FRANCE

En France, les hôteliers ont retrouvé leur liberté tarifaire face aux agences de réservation en ligne grâce à la loi Macron votée en juillet 2015, après que Booking eut été sommé par l‘Autorité de la concurrence de renoncer à la plupart des conditions qu‘elle imposait.

Après une phase d‘observation des pratiques de Booking qui doit s‘achever le 30 juin 2016, l‘Autorité de la concurrence rendra ses conclusions en janvier 2017.

Face au succès d‘Airbnb, la plate-forme de location d‘hébergements entre particuliers, Booking a développé son offre de location avec deux millions d‘appartements et locations de vacances référencés.

De son côté, AccorHotels a ouvert sa plate-forme de réservation à des hôtels indépendants et a racheté deux sociétés spécialisées dans la location de résidences haut de gamme.

Booking compte pour plus de 80% du chiffre d‘affaires de sa maison-mère Priceline qui a atteint 9,22 milliards de dollars en 2015.

Créée il y a 20 ans aux Pays-Bas, la société rachetée en 2005 par Priceline, a franchi le cap du milliard de réservations effectuées depuis sa création. L‘agence référence plus de 870.000 hébergements et 21 millions de chambres disponibles à la réservation dans le monde, dans 224 pays. (Pascale Denis, édité par Julien Ponthus)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below