28 avril 2016 / 07:58 / il y a un an

LEAD 2-Sanofi lance une offre hostile sur Medivation pour $9,3 mds

* Sanofi offre 52,50 dollars en numéraire par action Medivation

* Ce prix correspond à une prime de 50%

* L'opération aurait "un effet positif immédiat" (Actualisé avec commentaires d'analystes, précisions)

par Noëlle Mennella

PARIS, 28 avril (Reuters) - Sanofi a lancé jeudi une offre hostile de 9,3 milliards de dollars (8,2 milliards d'euros) sur la société biopharmaceutique américaine Medivation , afin de se renforcer très vite dans le domaine majeur de la cancérologie où il a pris beaucoup de retard.

Le laboratoire français propose de racheter Medivation au prix de 52,50 dollars par action "payé intégralement en numéraire sans être soumis à des conditions de financement".

Ce prix représente une prime de plus de 50% par rapport aux cours moyens pondérés des volumes échangés de l'action Medivation durant les deux mois qui ont précédé les rumeurs sur une offre d'acquisition.

Cependant, il est à peine supérieur au cours de 52,05 dollars auquel a clôturé l'action Medivation mercredi.

L'opération constitue "une opportunité stratégique et financière attractive", souligne Sanofi dans un communiqué.

"Ce projet de rapprochement est financièrement attractif: il aurait un effet positif immédiat sur les résultats de Sanofi, et serait créateur de valeur pour ses actionnaires."

Les analystes ont souvent considéré qu'une biotech américaine spécialisée en cancérologie serait une cible naturelle pour Sanofi, distancé dans ce domaine par Roche , AstraZeneca ou encore Novartis.

"Cette acquisition coche toutes les cases visées par Sanofi. Elle complète le portefeuille en cancérologie car elle permet d'avoir un actif directement sur le marché, le Xtandi", commente Martial Descoutures, analyste chez Invest Securities.

Elle "permettrait d'accentuer la présence de Sanofi dans cette aire thérapeutique jusqu'au lancement dans les prochaines années par Sanofi et son partenaire Regeneron de leur nouvelle vague de produits dans le cancer", ajoute l'analyste.

Le directeur général de Sanofi Olivier Brandicourt, dans un courrier adressé jeudi au PDG de Medivation, écrit avoir approché il y a plus d'un mois le groupe américain, sans réponse de celui-ci.

Des représentants de Medivation n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour un commentaire.

L'offre annoncée rappelle le rachat en 2011 de l'américain Genzyme qui, après de longues négociations à rebondissements, a finalement coûté 20 milliards de dollars à Sanofi mais lui a permis de se raffermir dans le traitement des maladies rares.

DE POSSIBLES CONTRE-OFFRES

Le grand atout de Medivation, c'est qu'elle détient le Xtandi, un traitement contre le cancer de la prostate qui a le profil d'un blockbuster, vendu en collaboration avec le laboratoire japonais Astellas Pharma.

"Le consensus attend pour le Xtandi un chiffre d'affaires mondial de plus de six milliards de dollars en 2021, contre 2,089 milliards en 2015", souligne ainsi Philippe Lanone, analyste chez Natixis.

Medivation, basée à San Francisco, est donc susceptible d'être une cible convoitée par d'autres laboratoires, ce qui entraînerait Sanofi dans une bataille risquant de durer plusieurs semaines.

Cette hypothèse est synonyme d'incertitudes dérangeantes aux yeux des analystes, ce qui pèse sur le titre Sanofi en Bourse. la valeur cède 1,94% à 75,51 euros à 14h et sous-performe l'indice sectoriel européen de la pharmacie (-0,75%).

A ce stade, des experts estiment que l'offre sur Medivation pourrait ouvrir une période de négociations de plusieurs semaines au terme de laquelle le prix pourrait être remonté de 10% à 15%, ce qui n'empêcherait pas la transaction d'être relutive tout de suite.

"Si Sanofi reste seul l'offre pourrait être remontée de 10% à 15% classiquement. Si il y a d'autres prétendants, il y a matière à monter aux alentours de 13 à 15 milliards. C'est à ces niveaux que le seuil de création de valeur pourrait devenir tendu pour Sanofi", commente Eric Le Berrigaud chez Bryan Garnier.

"Medivation apporterait une relution quasi instantanée et un pipeline prometteur pour des montants de 10 à 15 milliards qui sont à la portée de beaucoup de groupes. Je citerais volontiers Novartis parmi les candidats par exemple", ajoute l'analyste.

Sous couvert d'anonymat, un autre expert estime qu'Astellas pourrait vouloir récupérer l'intégralité de la valeur de Xtandi et cite aussi un possible intérêt d'AstraZeneca.

Des représentants d'Astellas et d'AstraZeneca se sont refusés à tout commentaire, mais une personne proche de l'entreprise britannique a déclaré qu'il était improbable qu'AstraZeneca se lance dans une bataille d'enchères.

Le communiqué de Sanofi :

bit.ly/1rkdfNV (Avec Ben Hirschler à Londres, Jean-Michel Belot à Paris, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below