18 avril 2016 / 12:12 / il y a 2 ans

LEAD 2-Morgan Stanley lourdement pénalisé par la chute du trading au T1

* Le bénéfice net a chuté de 54,4%

* Le BPA du T1 a néanmoins dépassé le consensus

* PNB de $7,79 mds, un peu en dessous du consensus

* ROE à 6,2%, loin de l‘objectif de 10%

* L‘action montait en avant-Bourse (Actualisé avec ROE, commentaire d‘analystes, précisions sur la banque d‘investissement)

par Richa Naidu et Sudarshan Varadhan

18 avril (Reuters) - Morgan Stanley a publié lundi un bénéfice trimestriel réduit de plus de la moitié sur un an, les activités de trading et de banque d‘investissement du groupe ayant souffert de la volatilité des marchés en début d‘année.

Les résultats de la banque d‘affaires américaine ont néanmoins nettement dépassé les attentes, une performance saluée par une hausse de 2,5% du titre en avant-Bourse.

Morgan Stanley a réalisé sur la période janvier-mars un bénéfice net en baisse de 54,4% à 1,06 milliard de dollars (938 millions d‘euros), soit 55 cents par action, contre 2,31 milliards (1,18 dollar/action) un an plus tôt.

Hors ajustement comptable, le bénéfice par action (BPA) ressort également à 55 cents. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un BPA de 46 cents selon Thomson Reuters I/B/E/S.

La chute des cours des matières premières, les inquiétudes liées au ralentissement de l‘économie chinoise et l‘incertitude quant à l‘évolution des taux d‘intérêt aux Etats-Unis ont perturbé les investisseurs en janvier et février, faisant chuter les volumes de transactions et le marché primaire.

Toutes les grandes banques américaines qui ont déjà publié leurs comptes trimestriels ont fait état d‘une baisse de leurs revenus et de leurs profits.

“Le premier trimestre a été marqué par des conditions de marché difficiles et une activité contenue des clients”, a résumé le directeur général de Morgan Stanley, James Gorman, dans un communiqué.

“Même si nous observons certains signes de reprise des marchés, les incertitudes mondiales continuent de peser sur l‘activité des investisseurs.”

LA GESTION DE FORTUNE LIMITE SON REPLI

En Bourse, le cours de Morgan Stanley a chuté d‘environ 21% sur les trois premiers mois de l‘année, la plus forte baisse de toute les grandes banques américaines.

La rentabilité des capitaux investis (ROE) ressort à 6,2% sur le premier trimestre, loin de l‘objectif de 10% que s‘est fixé Gorman.

“Il est très difficile d‘atteindre une rentabilité des capitaux investis de 10% avec des revenus aussi limités qu‘ils l‘ont été au premier trimestre”, a déclaré à Reuters Stephen Biggar, analyste d‘Argus Research.

Les revenus du groupe tirés des activités de trading de taux fixes et de matières premières ont diminué de 54,1% à 873 millions de dollars et ceux du trading actions de 9,3% à 2,06 milliards.

Le chiffre d‘affaires des activités de gestion de fortune, devenues la priorité de Morgan Stanley aux dépens des activités de marchés, plus volatiles, a limité son repli à 4,3%, à 3,67 milliards de dollars sur janvier-mars. La division a toutefois représenté 47% du produit net bancaire total, contre 39% au premier trimestre 2015.

Dans la banque d‘investissement, le recul a été de 18,4% à 1,11 milliard.

Au total, le produit net bancaire du groupe a diminué de 21,3% à 7,79 milliards de dollars, alors que le consensus le donnait à 7,87 milliards.

Goldman Sachs, rival historique de Morgan Stanley, doit publier ses résultats mardi.

Richa Naidu; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below