6 avril 2016 / 15:17 / il y a 2 ans

Engie, Marubeni en lice pour la géothermie de Chevron en Asie-sources

par Anshuman Daga et Saeed Azhar

SINGAPOUR, 6 avril (Reuters) - Engie et le japonais Marubeni figurent parmi plusieurs prétendants se préparant à déposer une offre pour les blocs d‘énergie géothermique de Chevron en Asie, évalués à environ trois milliards de dollars (2,6 milliards d‘euros), apprend-on de sources proches du dossier.

Les acquéreurs potentiels, parmi lesquels des entreprises d‘Asie du Sud-Est, sont attirés par la possibilité de prendre le contrôle de grands blocs d‘actifs géothermiques situés en Indonésie et aux Philippines.

“Tout le monde veut savoir qui va s‘associer avec qui. Je m‘attends à voir des entreprises former des consortiums pour cette grosse vente”, a dit un banquier impliqué dans l‘opération. “Les Japonais sont la clé car celui qui s‘associera à eux aura accès à un financement à faible coût”, a-t-il ajouté.

Les candidats ont jusqu‘à la fin du mois pour soumettre des offres indicatives, ont dit certaines des sources.

Comme beaucoup de ses concurrents touchés par la chute des cours du pétrole, Chevron a entrepris de céder des actifs non stratégiques, de réduire ses investissements et de limiter ses effectifs afin de réaliser des économies et de préserver son dividende.

Le groupe américain a mandaté la banque Citigroup le mois dernier pour le conseiller dans la vente de cet actif.

Aucun commentaire n‘a pu être obtenu auprès de Chevron, Marubeni, Engie et Citigroup.

“Pour des acteurs mondiaux, cela offre une entrée sur les marchés de la géothermie en Indonésie et éventuellement un relais de croissance”, a déclaré Bikal Pokharel, principal analyste énergie au cabinet Wood Mackenzie.

Deux filiales de Chevron gèrent des projets de géothermie à Salak et Darajat, dans l‘ouest de Java, avec une capacité de production de près de 650 mégawatts d‘électricité, de quoi alimenter quelque trois millions de foyers, selon le site web du groupe.

ÉNORME POTENTIEL

D‘après l‘analyste de Wood Mackenzie, l‘Indonésie a estimé son potentiel géothermique à 27.700 mégawatts, soit le plus important au monde, mais la capacité installée actuelle représente moins de 5% de ce potentiel.

Ce potentiel est toutefois grevé, selon lui, par une législation contradictoire, des problèmes fonciers, l‘absence d‘infrastructures de transmission et le manque de clarté dans la méthodologie de fixation de prix.

La compagnie indonésienne Medco Power, qui exploite deux projets géothermiques dans le pays, est également susceptible d‘acheter les actifs de Chevron et serait à la recherche d‘un partenaire en raison de la taille de l‘opération.

“Nous avons exprimé notre intérêt pour voir les données sur cet actif”, a déclaré à Reuters le PDG de Medco Power, filiale Medco Energi Internasional.

Chevron a aussi une participation de 40% dans Philippine Geothermal Production Company, qui extrait de la vapeur pour des centrales géothermiques dont la capacité de production combinée atteint 692 mégawatts.

Deux compagnies du Sud-Est asiatique, la philippine Aboitiz et la thaïlandaise Banpu Power, pourraient également figurer parmi les prétendants aux actifs de Chevron, ont dit des sources. Banpu a dit vouloir examiner d‘abord les modalités et la taille des actifs avant de prendre une décision.

Selon les sources, des entreprises chinoises d‘énergie devraient également participer à l‘appel d‘offres. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below