16 septembre 2015 / 13:00 / il y a 2 ans

LEAD 1-S&P abaisse la note du Japon, doute des "Abenomics"

(Actualisé avec précisions)

TOKYO, 16 septembre (Reuters) - L'agence Standard & Poor's a abaissé mercredi la note souveraine du Japon, qui passe de "AA-" à "A+", jugeant que l'évolution de la situation économique depuis trois à quatre ans n'a pas contribué à soutenir la qualité de la signature du pays.

S&P a relevé la perspective de "négative" à "stable" sur la note qui est inférieure de quatre crans au niveau maximum "AAA".

Il s'agit du premier abaissement par S&P de la note du Japon depuis janvier 2011. Elle intervient quatre ans et demi après sa décision d'abaisser la perspective de "stable" à "négative".

Cette décision ramène la note de S&P au niveau de celle de l'agence Moody's, qui a abaissé la sienne à "A1" en décembre 2014. Fitch a abaissé sa note d'un cran à "A" en avril.

Le yen a réagi dans un premier temps à la baisse à la décision de S&P, mais a ensuite rapidement effacé ses pertes.

L'agence de notation juge que la probabilité que le plan de relance de l'économie japonaise parvienne à rétablir une conjoncture justifiant sa précédente note "A+" a diminué.

"Malgré ses promesses initiales, la stratégie du gouvernement de redressement de l'économie -- appelée 'Abenomics' -- ne parviendra pas à inverser cette détérioration au cours des deux à trois prochaines années."

La troisième économie mondiale s'est contractée au deuxième trimestre et les analystes s'attendent à ce que tout rebond de la croissance au troisième trimestre soit faible, dans un contexte de consommation intérieure morose et de ralentissement en Chine qui devrait freiner la reprise des exportations.

Le Japon vise un retour à un excédent budgétaire primaire pour l'année fiscale 2020 et une réduction de sa dette qui représente actuellement environ le double du PIB, soit le plus mauvais ratio d'endettement mondial.

L'abaissement de la note de S&P est intervenu au lendemain de la décision de la Banque du Japon de ne pas modifier son programme de soutien monétaire à la croissance.

Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a affiché mardi sa confiance dans la capacité de l'économie nippone à résister au ralentissement en cours en Chine et à la faiblesse de la demande dans le reste de l'Asie, laissant ainsi entendre qu'il n'avait pas l'intention d'augmenter prochainement le soutien de la banque centrale à l'activité. (Tetsushi Kajimoto, Bertrand Boucey et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below