30 septembre 2015 / 06:50 / dans 2 ans

Allemagne/Indicateurs-Le taux de chômage se maintient à 6,4%

BERLIN/FRANCFORT, 30 septembre (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* LE CHÔMAGE TOUJOURS À UN PLUS BAS HISTORIQUE

30 septembre - Le nombre de personnes sans emploi a légèrement progressé en septembre en Allemagne en données corrigées des variations saisonnières, mais le taux de chômage s‘est maintenu à un plus bas historique de 6,4%.

Selon les données publiées mercredi par l‘Office fédéral du travail, le nombre de personnes sans emploi, corrigé des variations saisonnières, a augmenté de 2.000 ce mois-ci pour s‘établir à 2,795 millions.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un recul de 5.000.

En données non ajustées, le nombre total de personnes sans emploi a en revanche reculé, passant de 2,796 millions en août à 2,708 millions en septembre, le nombre le plus bas enregistré depuis 1991.

Comme en août, le taux de chômage s‘est établi à 6,4%, un plus bas depuis la réunification de l‘Allemagne en 1990.

Tableau de la statistique

* RECUL DE 0,4% DES VENTES AU DÉTAIL EN AOÛT

30 septembre - Les ventes au détail ont accusé un recul inattendu en août par rapport à juillet, mais la progression du mois de juillet, qui avait déjà surpris par son ampleur lors de sa première estimation, a été révisée à la hausse, selon les données publiées mercredi par l‘Office fédéral de la statistique.

Ces données quelque peu contradictoires ne viennent pas fondamentalement remettre en cause l‘hypothèse selon laquelle la croissance de la première économie européenne sera tirée par la consommation des ménages cette année.

Sur la période janvier-août, les ventes au détail sont ainsi en hausse de 2,6% par rapport à la même période de 2014.

Sur un mois, les ventes ont détail ont reculé de 0,4% alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé une progression de 0,2%. La progression du mois de juillet par rapport à juin a été revue à 1,6% contre une hausse de 1,4% estimée précédemment.

Sur un an, les ventes au détail ont affiché une progression de 2,5% le mois dernier contre un consensus de 3,1%. La hausse annuelle du mois de juillet a été revue à +3,8% contre une estimation initiale de 3,3%.

Tableau de la statistique

* INFLATION NÉGATIVE EN SEPTEMBRE, UNE PREMIÈRE EN 8 MOIS

29 septembre - L‘inflation annuelle est passée en territoire négatif en septembre pour la première fois en huit mois, selon une estimation préliminaire publiée mardi par l‘institut fédéral de la statistique.

L‘indice des prix à la consommation calculé aux normes harmonisées européennes (IPCH) affiche ce mois-ci un recul de 0,2% sur un an, sa valeur la plus faible depuis janvier.

Il avait progressé de 0,1% en août et les économistes interrogés par Reuters anticipaient un chiffre de 0,0% pour septembre.

L‘évolution des prix dans la première économie de la zone euro reste donc bien en deçà de l‘objectif d‘inflation de la Banque centrale européenne (BCE) au sein des Dix-Neuf, fixé à un peu moins de 2%.

Les données définitives de l‘inflation du mois de septembre seront diffusées le 13 octobre par Destatis.

Tableau de la statistique

* INDICE DU CLIMAT DES AFFAIRES À 108,5 (CONSENSUS 108,4)

24 septembre - Le climat des affaires a continué de s‘améliorer au mois de septembre, contrairement aux attentes, malgré les craintes entourant le ralentissement économique de la Chine, selon l‘enquête mensuelle publiée jeudi par l‘institut Ifo.

L‘indice Ifo, calculé à partir d‘un échantillon de 7.000 entreprises, a atteint 108,5, après 108,4 en août (révisé de 108,3), dépassant le consensus Reuters qui le donnait à 108,0.

Il s‘agit du meilleur indice depuis le mois de mai.

Le sous-indice des conditions actuelles a reculé à 114,0 contre 114,8 en août (consensus 114,7) mais celui des anticipations a augmenté à 103,3 contre 102,2 et est supérieur au consensus qui était à 101,5.

L‘économiste de l‘Ifo, Klaus Wohlrade, précise que l‘impact du scandale Volkswagen n‘est pas visible dans cette enquête mais le sera dans le suivant.

Il ajoute que l‘afflux de réfugiés dans le pays a eu un impact positif sur le secteur de la distribution, tandis que le ralentissement en Chine n‘a pas affecté le moral des entrepreneurs dans le secteur des entreprises exportatrices.

Il juge que l‘économie allemande parait solide.

Tableau de la statistique

* DEUXIÈME MOIS CONSÉCUTIF DE BAISSE DU MORAL DES MÉNAGES

24 septembre - Le moral des ménages s‘est dégradé pour le deuxième mois d‘affilée à l‘approche d‘octobre, en raison d‘une situation économique mondiale difficile et surtout de la crise des réfugiés, observe le cabinet spécialisé GfK jeudi.

Son indice mesurant le moral des ménages, calculé à partir d‘un échantillon de 2.000 d‘entre eux, a fléchi à 9,6 contre 9,9 en septembre, au plus bas depuis le chiffre de 9,3 de février. Le consensus Reuters donnait un indice de 9,8.

Le sous-indice des anticipations économiques a subi un recul de 10,2 points à son niveau le plus bas depuis novembre 2014.

“Il est évident que ça n‘a pas grand chose à voir avec la situation économique intérieure, qui reste très bonne eu égard à l‘emploi, les revenus et l‘inflation. Il s‘agit plutôt de la situation internationale, devenue bien plus agitée ces derniers temps”, commente Rolf Bürkl, analyste de GfK.

Les sous-indice des perspectives économiques et de la situation de l‘emploi ont reculé à leur niveau le plus bas de l‘année. Mais les chiffres restent globalement élevés et bien supérieurs à ce qu‘ils étaient l‘an passé.

“Quant à savoir si la tendance baissière se poursuivra, cela dépendra sans doute de la manière dont les autorités traitent les crises internationales dans les semaines et les mois qui viennent, et surtout l‘afflux de réfugiés en Allemagne”, a ajouté Bürkl.

* LES PRIX PRODUCTEURS EN BAISSE DE 0,5% EN AOÛT

21 septembre - Les prix à la production ont diminué de 0,5% en août par rapport à juillet, accusant sur un an un recul de 1,7%, a annoncé lundi l‘Office fédéral de la statistique.

La baisse de 1,7% en variation annuelle est la plus importante depuis mars dernier, a noté l‘agence.

En juillet, les prix producteurs étaient ressortis inchangés d‘un mois sur l‘autre, avec un recul de 1,3% sur un an.

Pour août, les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de 0,3% en variation mensuelle et un recul de 1,5% sur un an.

Hors énergie, les prix producteurs ont diminué de 0,2% sur le mois et de 0,5% sur un an.

Tableau de la statistique

* LE SENTIMENT DES INVESTISSEURS SE DÉGRADE FORTEMENT

15 septembre - Le sentiment des investisseurs s‘est dégradé nettement plus qu‘attendu en septembre, montre mardi l‘enquête mensuelle de l‘institut d‘études économiques ZEW, sur fond de multiplication des signes de ralentissement des marchés émergents.

Son indice, calculé sur la base d‘une enquête menée entre le 31 août et le 14 septembre auprès de quelque 220 analystes et professionnels de l‘investissement, est tombé à 12,1 contre 25,0 le mois dernier, alors que le consensus Reuters le donnait à 18,4.

“La faiblesse économique des pays émergents pèse sur les perspectives de l‘économie allemande, tournée vers l‘exportation”, explique le ZEW dans un communiqué.

Le sous-indice de la situation actuelle a progressé à 67,5 contre 65,7 en août alors qu‘il était attendu en recul à 64,0.

* INFLATION ANNUELLE HARMONISÉE CONFIRMÉE À 0,1%

11 septembre - L‘inflation harmonisée aux normes européennes (IPCH) a été confirmée à 0,1% sur un an et stable sur un mois en août, a annoncé vendredi l‘Office fédéral de la statistique.

En données non harmonisées, les prix à la consommation ont progressé de 0,2% sur un an et sont restés stables sur un mois, ce qui constitue là aussi une confirmation des premières estimations.

Tableau de la statistique

* EXPORTATIONS ET IMPORTATIONS À UN NIVEAU RECORD EN JUILLET

8 septembre - Les exportations et les importations ont atteint en juillet des niveaux sans précédent, montrent les données publiées mardi par l‘Office fédéral de la statistique.

Les exportations ont augmenté de 2,4% en données CVS à 103,4 milliards d‘euros, tandis que les importations ont progressé de 2,2% à 80,6 milliards d‘euros, soit les montants les plus élevés jamais enregistrés depuis 1991, quand la statistique a été établie sous sa forme actuelle.

Cela a permis à l‘excédent commercial d‘augmenter à 22,8 milliards d‘euros.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse des exportations de 0,7% et des importations de 0,5%. Ils prévoyaient en outre un excédent commercial de 22,3 milliards d‘euros.

Tableau de la statistique

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 0,7% EN JUILLET

7 septembre - La production industrielle a enregistré une hausse de 0,7% en juillet, sa plus forte progression depuis décembre 2014, témoignant d‘une croissance solide à l‘entame du troisième trimestre.

Cette hausse est cependant moins importante qu‘attendu, les économistes interrogés par Reuters anticipant en moyenne une progression de 1,0%.

Le chiffre de juin a été révisé à -0,9% au lieu de -1,4% annoncé il y a un mois.

“De manière générale, la tendance légèrement positive dans le secteur industriel se poursuit”, déclare le ministère de l‘Economie dans un communiqué. La demande en provenance de l‘international est particulièrement satisfaisante et les entreprises restent confiantes, ajoute-t-il.

Tableau de la statistique

* LES COMMANDES À L‘INDUSTRIE BAISSENT PLUS QUE PRÉVU

4 septembre - Les commandes à l‘industrie ont baissé plus que prévu en juillet en raison d‘une diminution de la demande étrangère, rapporte vendredi le ministère de l‘Economie, qui ajoute qu‘un euro faible et la reprise dans la zone euro devraient soutenir le commerce extérieur.

Ces commandes sont en baisse de 1,4% d‘un mois sur l‘autre, alors que les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à un recul de 0,6%.

Les commandes aux usines allemandes en provenance de l‘étranger ont baissé de 5,2%. Les commandes venant d‘Allemagne ont en revanche progressé de 4,1%.

Les commandes pour le mois de juin ont été révisées à la baisse avec une augmentation de 1,8% et non plus 2%.

Tableau de la statistique

* LE NOMBRE DE CHÔMEURS BAISSE PLUS QU‘ATTENDU EN AOÛT

1er septembre - Le nombre de chômeurs a baissé plus que prévu au mois d‘août en Allemagne, où le taux de chômage se maintient à 6,4%, soit son plus bas niveau depuis la réunification en 1990.

L‘Allemagne compte 2,79 millions de chômeurs, soit 7.000 de moins, en données corrigées des variations saisonnières, montrent les données publiées mardi par l‘Office fédéral du Travail.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient en moyenne à 2.000 chômeurs de moins le mois dernier.

Tableau de la statistique (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below