16 septembre 2015 / 09:24 / il y a 2 ans

Zone euro/Indicateurs-L'inflation légèrement plus faible que prévu en août

BRUXELLES, 16 septembre (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés ce mois-ci :

* L'INFLATION RÉVISÉE À 0,1% SUR UN AN EN AOÛT

16 septembre - L'inflation dans la zone euro au mois d'août a été révisée en légère baisse, à 0,1% sur un an contre une précédente estimation à 0,2%, a annoncé Eurostat mercredi.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient une confirmation des chiffres initiaux.

Cet abaissement est lié au fait que les prix de l'énergie ont reculé davantage qu'estimé initialement, de 7,2% au lieu de 7,1%, alors que les prix des biens industriels ont en revanche moins monté, de 0,4% au lieu de 0,6%.

Les prix n'ont pas bougé sur un mois, a précisé Eurostat, ce qui est conforme aux attentes des économistes.

Hors énergie et produits alimentaires non transformés, l'inflation a été de 0,3% sur un mois et de 0,9% sur un an, ce qui est conforme à la précédente estimation et aux chiffres du mois de juillet.

Tableau

* EXPORTATIONS ET EXCÉDENT COMMERCIAL EN HAUSSE EN JUILLET

15 septembre - L'excédent commercial de la zone euro a atteint 31,4 milliards d'euros en juillet en données brutes, contre 21,2 milliards un an plus tôt, à la faveur d'un bond de 7% des exportations qui contraste avec la hausse de seulement 1% des importations, a annoncé Eurostat mardi.

Pour l'ensemble de l'Union européenne, l'excédent commercial s'établit à 12,9 milliards d'euros contre 1,2 milliard en juillet 2014.

Avec la chute des cours du pétrole, la facture énergétique de l'UE est tombée à 201,3 milliards d'euros en juillet contre 268,7 milliards un an plus tôt.

Les importations totales en provenance de la Russie, principal fournisseur d'énergie de l'Europe, ont chuté de 26% sur la période janvier-juillet. Les exportations de l'UE vers la Russie ont chuté de 31% dans le même temps, affectées par un embargo imposé par le Kremlin sur certains produits en représailles aux sanctions occidentales décrétées après la crise ukrainienne.

Tableau

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE SUPÉRIEURE AUX ATTENTES EN JUILLET

14 septembre - La production industrielle a dépassé les attentes en juillet grâce à la hausse de l'activité des secteurs de l'énergie, des biens d'équipement et des biens de consommation durables, montrent les chiffres publiés lundi par Eurostat.

La production industrielle des 19 pays ayant adopté la monnaie unique a augmenté de 0,6% par rapport à juin et de 1,9% sur un an. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,3% sur un mois et de 0,6% en rythme annuel.

Eurostat a en outre revu en hausse les chiffres de juin: la baisse de la production par rapport à mai n'est plus que de 0,3% contre -0,4% en première estimation, et sur un an, sa progression atteint 1,5% contre 1,2% annoncé initialement.

Le détail des chiffres de juillet montre entre autres une hausse de 3,0% de la production d'énergie, une augmentation de 1,4% de celle des biens d'équipement et une progression de 1,3% de celle de biens de consommation durables.

Tableau

* L'INDICE SENTIX TOMBE À SON PLUS BAS NIVEAU EN SEPT MOIS

7 septembre - L'indice Sentix mesurant le sentiment des investisseurs et analystes dans la zone euro s'est nettement dégradé en septembre du fait des inquiétudes sur la croissance chinoise, a annoncé lundi l'institut de recherche allemand.

Son indice est tombé à 13,6 en septembre, au plus bas depuis février, contre 18,4 le mois précédent. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient un recul plus limité, leur estimation moyenne étant à 16,1.

"Si la perception de la situation actuelle reste stable, les anticipations se sont fortement refroidies", commente Sentix. "Les investisseurs considèrent maintenant le ralentissement en Chine et dans d'autres pays émergents comme un fardeau considérable pour l'économie de la zone euro, qui ne peut plus être compensé par la hausse de l'activité dans la zone euro ou aux Etats-Unis."

Le sous-indice des anticipations sur les six prochains mois a chuté de 9,2 points à 12,3, son niveau le plus bas depuis décembre 2014.

L'indice Sentix mesurant la confiance en Allemagne, le pays européen le plus exposé à la Chine, est tombé à 20,6 contre 25,7 et sa composante des anticipations a plongé à 4,4.

* LES VENTES AU DÉTAIL ONT AUGMENTÉ DE 0,4% EN JUILLET

3 septembre - Le volume des ventes du commerce de détail a augmenté de 0,4% en juillet par rapport à juin dans la zone euro, selon les données publiées jeudi par Eurostat.

Cette hausse est toutefois inférieure à l'estimation moyenne des économistes interrogés par Reuters, qui était de +0,6%.

Elle montre néanmoins une amélioration par rapport à juin lorsque les ventes ont été en baisse de 0,2% en variation mensuelle (révisé par rapport à -0,6% annoncé initialement).

Sur un an, les ventes au détail affichent une progression de 2,7% en juillet, un chiffre supérieur au consensus qui était à +2,0%.

Tableau

* BAISSE DES PRIX PRODUCTEURS EN JUILLET, COMME PRÉVU

2 septembre - Les prix producteurs ont baissé comme prévu en juillet, tant en variation mensuelle qu'annuelle, un léger mieux du côté des biens de consommation ayant été contre-balancé par la faiblesse persistante des prix de l'énergie.

Les prix à la production industrielle ont reculé de 0,1% par rapport à juin et de 2,1% sur un an, a annoncé Eurostat mercredi.

Les prix de l'énergie ont baissé de 0,5%, pour un recul de 6,5% sur un an. Les prix des biens de consommation durables ont quant à eux augmenté de 0,1% sur le mois et de 0,9% sur un an.

Hors énergie, les prix producteurs sont restés stables par rapport à juin mais ils affichent une baisse de 0,4% par rapport à juillet 2014.

Tableau

* LE CHÔMAGE AU PLUS BAS DEPUIS PLUS DE TROIS ANS EN JUILLET

1er septembre - Le chômage au sein de la zone euro est tombé contre toute attente à son plus bas niveau depuis trois ans au mois de juillet, grâce notamment à une nette amélioration des chiffres italiens, particulièrement volatils.

Le taux de chômage dans l'union monétaire le mois dernier s'établit à 10,9, passant sous la barre des 11% pour la première fois depuis février 2012, montrent les données publiées mardi par Eurostat.

Pour l'ensemble de l'Union européenne, ce taux est de 9,5%, au plus bas depuis juin 2011.

Le nombre de chômeurs a baissé de 213.000 en juillet par rapport au mois de juin pour la zone euro. La baisse pour l'ensemble de la zone euro est de 232.000.

Sur les 17 des 19 pays de la zone euro pour lesquels les chiffres de juillet sont disponibles, le nombre de chômeurs a baissé dans neuf pays et a augmenté dans trois -- la Finlande, la France et Lituanie.

L'Italie a connu la baisse la plus importante avec 143.000 chômeurs de moins.

L'Allemagne présente le taux de chômage le plus faible de la zone euro, à 4,7%, selon les normes utilisées par Eurostat. Le taux le plus fort est pour la Grèce, à 25%, selon les dernières données disponibles pour ce pays, celles du mois de mai.

Tableau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below