11 juin 2015 / 15:19 / il y a 2 ans

MARCHES-La répression financière continue, selon AllianzGI

* AllianzGI maintient donc sa préférence pour les actifs risqués

* Préconise une “gestion active et sélective”

PARIS, 11 juin (Reuters) - Allianz Global Investors estime que les taux d‘intérêt, malgré leur brutale remontée depuis la fin avril, vont rester très bas au second semestre sous l‘effet des politiques ultra-accommodantes des banques centrales et invite les investisseurs à la recherche de rendement à conserver, voire à augmenter, leur exposition aux actifs risqués.

Mais dans des marchés devenus très volatils et de surcroît illiquides sur le segment obligataire notamment, les responsables de la gestion d‘Allianz ont deux maîtres-mots: “gestion active” et “sélectivité” dans le choix des actifs.

Moyennant quoi, ils estiment que les actifs risqués sont à privilégier “en dépit des incertitudes liées à la probable remontée des taux de la Fed, aux niveaux de valorisation atteints (...), à la faiblesse de la croissance des bénéfices, à l‘assèchement de la liquidité et aux tensions géopolitiques”.

“Notre scénario macroéconomique de base reste celui d‘un retour de la croissance mondiale à son potentiel au cours des prochains trimestres”, a souligné Andreas Utermann, responsable mondiale de la gestion (CIO) chez AllianzGI, mercredi lors d‘un point de presse.

Il a écarté l‘hypothèse d‘un scénario déflationniste à moyen terme, contrairement à la situation qui a perduré au Japon à partir de 1989.

Franck Dixmier, responsable de la gestion taux Europe, a prévenu qu‘après la récente et brutale remontée des rendements obligataires, il y a eu “rupture de tendance sur les taux en zone euro, avec la fin des plus bas historiques”.

Mais il a ajouté qu‘avec la politique d‘assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne (QE), la faiblesse de la croissance et la reprise très modérée de l‘inflation, les taux devraient rester bas.

Il met lui aussi en garde contre la sérieuse détérioration de la liquidité des marchés, qui s‘est aggravée sur le marché secondaire du crédit et qui, a-t-il dit, a “gagné le marché des emprunts d‘Etat”.

Parmi les actifs risqués, les responsables d‘AllianzGI préconisent le crédit, qui a bien résisté aux secousses sur les emprunts souverains.

Les actions européennes conservent leur attrait à l‘exception de l‘automobile, qui risque de souffrir des surcapacités en Chine, a expliqué Catherine Garrigues, responsable de la stratégie actions Europe.

Elles reste positive sur les télécoms avec le déploiement de la 4G, qui permet de relever les tarifs ou de les stabiliser et la perspective de consolidation.

Le POINT sur la gestion d‘actifs en France

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below