18 mai 2015 / 14:58 / dans 3 ans

LEAD 1-Endo rachète Par Parma pour créer un géant des génériques

(Actualisé avec conférence téléphonique du DG d‘Endo, cours de Bourse, commentaire d‘analyste, contexte)

18 mai (Reuters) - Endo International a annoncé lundi le rachat du génériqueur Par Pharmaceutical Holdings au fonds de capital investissement TPG Capital pour 8,05 milliards de dollars (7,05 milliards d‘euros), passif inclus.

L‘opération fera d‘Endo l‘un des cinq premiers génériqueurs mondiaux, explique ce dernier dans un communiqué.

La proposition d‘Endo, basé en Irlande, se décompose en environ 18 millions d‘actions et 6,50 milliards de dollars en numéraire.

Cette transaction va permettre à Endo d‘augmenter son portefeuille avec une centaine de génériques disposant déjà d‘une autorisation de mise sur le marché et lui fournir quatre sites de production supplémentaires.

En 2014, les génériques ont représenté environ 40% du chiffre d‘affaires d‘Endo, de 2,88 milliards de dollars. La même année, les ventes nettes de Par Pharmaceutical ont atteint 1,28 milliard de dollars.

“(L‘opération) va à peu près doubler les recettes (qu‘Endo) tire des génériques, va lui permettre de diversifier sa présence dans les génériques de valeur supérieure et potentiellement renforcer sa croissance et ses marges”, selon Michael Faerm, analyste de Wells Fargo.

CONSOLIDATION DANS LE SECTEUR

Le groupe issu du rapprochement des deux laboratoires devrait enregistrer une croissance à deux chiffres de son chiffre d‘affaires à moyen terme, d‘après Rajiv De Silva, directeur général d‘Endo, qui s‘est exprimé lors d‘une téléconférence.

Vers 14h30 GMT, le titre Endo reculait de 2,60% à Wall Street.

Endo, qui a parachevé six transactions depuis 2013 et compte poursuivre sa politique d‘acquisitions, a renoncé à racheter Salix Pharmaceuticals en mars, après un relèvement d‘offre du canadien Valeant Pharmaceuticals à 10,96 milliards de dollars (10,39 milliards d‘euros) en numéraire.

Le marché mondial des génériques, estimé à 74 milliards de dollars en 2014, devrait enregistrer une croissance annuelle moyenne de 6,3% au cours des six prochaines années, d‘après le cabinet d‘études EvaluatePharma.

Une vague de consolidation est actuellement observée dans le secteur, les laboratoires cherchant à gagner en envergure et à mettre la main sur des produits présentant des marges supérieures.

Le numéro un du secteur, l‘israélien Teva Pharmaceutical Industries tente de racheter son concurrent Mylan , qui a lui même lancé une OPA sur Perrigo. Les deux cibles ont décliné ces offres. et

Vidya L. Nathan et Ankur Banerjee; Wilfrid Exbrayat et Myriam Rivet pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below