5 mai 2015 / 14:28 / il y a 3 ans

BOURSE-Natixis pourrait revenir dans le CAC au 2e semestre

* Natixis et Klépierre pourraient remplacer Alstom et Solvay

* Ces changements ne devraient pas intervenir avant quelques mois

* Dassault Aviation et Elis pourraient intégrer le SBF 120 en juin

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS, 5 mai (Reuters) - Natixis pourrait faire son retour dans le CAC 40 au second semestre, estiment des analystes qui n‘anticipent pas de modification de l‘indice parisien à l‘occasion de la prochaine réunion du conseil scientifique des indices (CSI) attendue en juin.

Le retour de la banque dans le CAC ferait suite à celui intervenu en mars du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën deux ans et demi après sa sortie.

Natixis a quitté le CAC 40 en septembre 2011 pour être remplacé par l‘équipementier aéronautique Safran.

La prochaine réunion du CSI d‘Euronext devrait intervenir au plus tard le 5 juin. Les éventuels changements seraient effectifs à la clôture de la séance du 19 juin, estiment les analystes spécialisés dans les changements d‘indices boursiers.

Sollicité par Reuters, Euronext n‘a fait aucun commentaire.

Les analystes n‘anticipent pas de changement immédiat dans le CAC 40 compte tenu des récentes modifications de l‘indice et des changements intervenus en début d‘année dans les critères d‘éligibilité, comme la prise en compte des effets d‘une annonce sur les volumes échangés en Bourse sur une valeur.

“Le calme avant la tempête ?”, s‘interroge Exane BNP Paribas dans une note. “Nous nous attendons à ce que la composition du CAC 40 reste identique lors de la révision de juin. Les changements pourraient avoir lieu au second semestre”, précise l‘intermédiaire.

Les analystes d‘Exane BNP Paribas comme ceux de la Société générale estime que Natixis pourrait réintégrer le CAC, accompagné de la foncière Klépierre, en remplacement du groupe de transports Alstom et du chimiste Solvay .

CLASSEMENT

L‘éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur Dassault Systèmes, l‘opérateur de satellites SES et le sellier Hermès comptent aussi parmi ceux qui pourraient intégrer le principal indice du marché parisien, alors qu‘EDF pourrait le quitter, selon la Société générale.

“Cela ne devrait toutefois pas intervenir avant quelques trimestres”, prévient le courtier.

Les experts du CSI sélectionnent les 40 valeurs cotées sur Euronext Paris les plus représentatives, sur la base de classements de leurs capitalisations flottantes et des volumes échangés.

Natixis occupe le 52e rang des capitalisations flottantes du SBF 120 et le 13e rang en termes de volumes échangés en moyenne sur les trois mois écoulés, tandis que Klépierre émarge aux 39e et 51e rangs respectivement, selon des données Thomson Reuters.

Alstom et Solvay affichent, respectivement, les 51e et 41e capitalisation flottante du SBF 120 et le 32e et 78e rang sur le plan des volumes échangés.

S‘agissant du SBF 120, Exane anticipe un remplacement dès le mois de juin du fabricant de matériaux semi-conducteurs Soitec et du spécialiste des revêtements de sol Tarkett par le fabricant du Rafale, Dassault Aviation et le spécialiste de la blanchisserie industrielle Elis.

Avec Gwénaëlle Barzic , édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below