4 mai 2015 / 06:09 / dans 3 ans

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

PARIS/LONDRES, 4 mai (Reuters) - Les Bourses européennes, sauf Londres qui est fermée, sont attendues en légère hausse lundi à l‘ouverture après le long week-end du 1er mai, soutenues par le rebond de Wall Street vendredi et la perspective de nouvelles mesures de relance en Chine après un indicateur venu confirmer le ralentissement économique.

Selon l‘indice PMI des directeurs d‘achat HSBC/Markit, le secteur manufacturier chinois a enregistré en avril sa plus forte contraction en un an dû à un recul de la demande et aux tensions déflationnistes.

L‘enquête sur le secteur manufacturier au Japon publiée vendredi a également été décevante, ce qui pourrait inciter là aussi les autorités à injecter de nouvelles liquidités dans l‘économie et alimenter ainsi le rally boursier.

D‘après les premières indications disponibles, le CAC 40 pourrait gagner jusqu‘à 0,16% à l‘ouverture et le Dax à Francfort 0,36%.

La Bourse de Tokyo est fermée jusqu‘à mercredi.

Wall Street a mis fin vendredi à une série de deux baisses consécutives (même quatre pour le seul Nasdaq) à la faveur notamment de la bonne tenue du compartiment technologique et de celui de la santé et du bon accueil réserve aux indicateurs macro-économiques du jour.

Les investisseurs resteront prudents en début de semaine en attendant les élections britanniques jeudi, puis les chiffres américains de l‘emploi vendredi.

Ils surveilleront plus particulièrement le marché obligataire après la forte hausse des rendements la semaine dernière, notamment en zone euro, qui pourrait laisser penser que le long rally obligataire commencerait enfin à s‘essouffler.

L‘euro fait l‘objet de quelques prises de profits. La monnaie unique a atteint un pic de neuf semaines vendredi, à 1,1289 dollar, soutenue par la hausse de rendements obligataires. Elle se traite à 1,1204 dollar.

Le dollar australien reste sur la défensive. Les investisseurs anticipent une baisse des taux directeurs de la banque centrale australienne, à un nouveau pus bas record de 2,0%, lors de sa réunion de mardi.

Les cours du pétrole oscillent autour de leurs plus hauts de l‘année, marquant le pas après l‘annonce par l‘Irak d‘exportations records en avril.

VALEURS À SUIVRE

* RENAULT - Contre l‘avis du PDG Carlos Ghosn et son conseil d‘administration, les actionnaires, menés par le plus important d‘entre eux, l‘Etat, ont rejeté jeudi une résolution instaurant le principe “une action, une voix”.

* PSA et RENAULT pourraient réagir à la publication (à 9h00 de Paris) des immatriculations de voitures neuves en France en avril.

* AIRBUS GROUP a annoncé jeudi son intention de porter plainte en Allemagne après les informations selon lesquelles le BND, le service fédéral de renseignement extérieur allemand, a aidé ses homologues américains à espionner plusieurs entreprises européennes.

* AREVA - Trois groupes industriels chinois s‘intéressent à certaines des technologies d‘Areva et le groupe nucléaire français est prêt à accueillir deux d‘entre eux à son capital comme actionnaires minoritaires, a rapporté le Journal du Dimanche.

* BNP PARIBAS a été condamnée vendredi à cinq ans de mise à l‘épreuve par une juge américaine dans le cadre du jugement formel rendu en lien avec l‘amende de 8,97 milliards de dollars que le groupe a accepté de payer en juin dernier pour contournement de règles d‘embargo.

* DASSAULT AVIATION, qui signera lundi un contrat de vente de 24 Rafale avec le Qatar, estime “possible” de réaliser d‘autres ventes de son avion de combat en 2015, déclare son PDG Eric Trappier dans un entretien au Figaro.

* SCOR. Les actionnaires du réassureur français ont voté jeudi en faveur de l‘inscription dans les statuts du groupe du principe “une action, une voix”, faisant ainsi barrage à la mise en application des droits de vote doubles prévus dans la loi Florange.

* SANOFI - Assemblée générale des actionnaires.

* SIEMENS - Les autorités chinoises ont enquêté l‘an dernier pour tenter de déterminer si la division santé de Siemens et ses distributeurs avaient corrompu des responsables d‘hôpitaux pour faciliter la vente de matériel médical, a-t-on appris de trois sources proches de l‘enquête. Par ailleurs, le groupe envisage de conserver pour l‘instant la plupart de ses 13 activités non rentables et de vendre seulement une poignée d‘opérations “marginales”, selon une source bien informée.

* Tableau des principaux marchés mondiaux : (Avec Saikat Chatterjee et Atul Prakash, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below