17 février 2015 / 18:08 / dans 3 ans

LEAD 1-Thales-Accord Dassault/Etat sur le conseil-sources

* Accord sur la nomination de 2 administrateurs supplémentaires

* Cet accord débloque la nomination d‘Henri Proglio

* Accord validé lors du prochain conseil

* L‘AG, annulée le 4 février, pourra être reconvoquée

par Cyril Altmeyer

PARIS, 17 février (Reuters) - L‘Etat et Dassault Aviation ont trouvé un accord sur la nomination de deux administrateurs supplémentaires au conseil de Thales, a-t-on appris mardi auprès de deux sources proches du dossier.

Cet accord, qui sera validé lors du prochain conseil selon ces sources, permettra de débloquer la nomination d‘Henri Proglio à la présidence de Thales, dans le cadre de la séparation des fonctions de président et de directeur général.

“C‘est fait”, a déclaré l‘une des sources à Reuters, tandis que l‘autre source a précisé que la situation s‘était débloquée en début de semaine dernière.

Thales n‘a pas fait de commentaire dans l‘immédiat, tandis que Bercy n‘était pas immédiatement disponible.

Thales a reporté fin janvier l‘assemblée générale prévue le 4 février pour avaliser la modification de la gouvernance et permettre la nomination d‘un tandem constitué de Patrice Caine, ex-numéro deux du groupe, à la direction générale et d‘Henri Proglio au poste de président.

Le choix de ce tandem est issu de difficiles tractations entre l‘Etat et Dassault Aviation depuis l‘annonce surprise à la mi-octobre de la nomination du PDG de Thales, Jean-Bernard Lévy, à la tête d‘EDF.

Le processus a achoppé en janvier sur la nomination au conseil d‘Henri Proglio, réputé proche de Dassault, qui risquait de fausser l‘équilibre requis par le pacte d‘actionnaires entre l‘Etat, qui détient 26% de Thales, et Dassault Aviation, qui en a 25%.

Pour tenter de débloquer les discussions avant Noël, Bercy avait fini par accepter qu‘Henri Proglio remplace l‘un des cinq administrateurs représentant l‘Etat français au sein du conseil, et non pas l‘un des quatre de Dassault.

Les deux actionnaires se sont également entendus sur la nomination d‘Henri Proglio, a précisé l‘une des sources, sans plus de précisions.

Henri Proglio réclamait un salaire quasiment trois fois plus élevé que ce que lui propose l‘Etat, soit 400.000 euros au lieu de 140.000, avait indiqué début février Le Monde.

La validation de la décision lors du conseil permet la tenue de l‘assemblée générale dans un délai de 40 jours.

Thales, qui publiera ses résultats annuels le 26 février, réunira son conseil la veille pour valider ses comptes. (Edité par Andrew Callus et Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below