May 31, 2013 / 8:04 AM / 6 years ago

RESUME DE L'ACTUALITE A 08H00 GMT (31/05)

BEYROUTH - Le président syrien Bachar al Assad a confirmé dans une interview diffusée hier soir par la chaîne de télévision du Hezbollah son accord de principe à la participation de Damas à la conférence internationale prévue en juin à Genève mais prévenu que tout accord de paix qui pourrait être conclu à cette occasion devrait être approuvé par référendum.

“La seule condition, c’est que tout ce qui sera mis en oeuvre sera soumis à l’opinion publique syrienne et à un référendum syrien”, a-t-il dit à la journaliste qui l’interrogeait pour la chaîne Al Manar.

Assad a également annoncé qu’une première cargaison de missiles sol-air russes S-300 avait été acheminée à Damas.

Réunis depuis une semaine à Istanbul, les membres de la Coalition nationale syrienne (CNS) sont parvenus de leur côté à un accord pour remanier leurs structures dominées par les islamistes.

Sur le terrain, les rebelles syriens encerclés à Koussaïr par les forces gouvernementales et des combattants du Hezbollah ont réclamé hier une aide militaire et médicale.

—-

PARIS - François Hollande et Angela Merkel ont tenté hier d’afficher l’unité du couple franco-allemand en adoptant une contribution commune pour le Conseil européen de juin, mais le coup de menton du président à l’adresse de Bruxelles a pesé sur la rencontre.

Si la chancelière allemande s’est ralliée à la proposition de François Hollande de créer un président à temps plein de la zone euro, elle a en revanche maintenu la pression exercée mercredi par la Commission européenne pour que la France aille jusqu’au bout des réformes structurelles promises.

“Nous avons accepté de donner à la France deux ans de plus pour ramener son déficit à 3% (du PIB) et avons lié cela avec le souhait que les réformes soient mises en oeuvre, cela va de pair”, a prévenu Angela Merkel lors d’une conférence de presse commune organisée à l’Elysée.

François Hollande a jugé mercredi que la Commission européenne n’avait pas à “dicter” la politique française.

Sur le plan des réactions politiques, les libéraux allemands du FDP, membres de la coalition dirigée par Merkel, se sont dits opposés à l’idée d’une présidence à temps plein de l’Eurogroupe destinée à améliorer le fonctionnement de l’organisation. “Nous avons suffisamment de fonctions comme cela. Ce dont nous avons besoin est de personnes capables de résoudre les problèmes”, a commenté Rainer Brüderle, ancien ministre de l’Economie et chef de file du FDP pour les législatives de septembre.

En France, le président socialiste de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a quant à lui estimé que la Commission avait “rendu un très mauvais service à l’Europe.”

“C’est insupportable que la Commission Européenne demande à la France une réforme des retraites d’envergure. Ce n’est pas son rôle”, a-t-il dit sur BFM TV. “Son rôle est de dire ‘vous avez pris des engagements en ce qui concerne le respect des normes de votre budget’ (...) s’ils veulent désespérer les amoureux de l’Europe, qu’ils continuent comme ça.”

—-

BRUXELLES - Les pays européens envisagent de réduire radicalement la portée d’une future taxe sur les transactions financières, dite taxe Tobin, dont le taux effectif serait divisé par 10 par rapport au projet initial.

Ce serait une victoire pour les banques et les intermédiaires financiers qui ont jeté toutes leurs forces dans la bataille contre un mécanisme censé les faire contribuer aux coûts de la crise financière, voulu par la France et l’Allemagne.

De hauts fonctionnaires européens pensaient que la taxe sur les transactions financières permettrait de lever jusqu’à 35 milliards d’euros par an. Mais ce calcul prenait pour base une taxe représentant 0,1% de la valeur des transactions boursières concernées alors que, suivant la dernière mouture du projet, elle serait ramenée à 0,01%, ont expliqué des responsables.

En outre, la taxe serait introduite avec plus de progressivité. Au lieu de 2014 pour l’ensemble des transactions sur actions, obligations et certains dérivés, elle ne s’appliquerait plus qu’aux actions l’an prochain et ensuite aux obligations à un horizon pouvant s’étendre à deux ans.

—-

BAGDAD - Sept attentats à la bombe non revendiqués ont visé hier des quartiers sunnites et chiites de Bagdad, faisant au moins 24 morts, a-t-on appris de sources policières et médicales.

La vague de violences communautaires qui touche l’Irak depuis le mois d’avril est la plus meurtrière qu’ait connu le pays depuis le pic de la guerre civile en 2006-2007.

—-

SAN FRANCISCO - Un moratoire sur les exécutions capitales en Californie a été confirmé hier par une cour d’appel jusqu’à l’instauration d’un nouveau protocole d’injection létale.

La Californie compte 736 condamnés se trouvant actuellement dans le couloir de la mort mais aucune exécution n’a été pratiquée depuis sept ans.

—-

PARIS - Le nombre de chômeurs en France a enregistré en avril son 24e mois consécutif de hausse pour toucher un nouveau record à 3.264.400 pour les demandeurs d’emploi de catégorie A (qui n’ont pas travaillé), a annoncé hier le ministère du Travail.

Avril a été marqué par 39.800 demandeurs d’emplois de plus en France métropolitaine, soit une hausse de 1,2% par rapport à mars et de 12,5% par rapport à un an plus tôt.

Leur nombre a progressé de 568.000 depuis le début du mouvement de hausse actuel et de 336.800 depuis l’élection il y a un an de François Hollande, qui a néanmoins réitéré son objectif de faire reculer le chômage d’ici fin 2013, même si les économistes estiment qu’il relève de l’impossible.

—-

PARIS - Les primaires d’investiture de l’UMP pour l’élection municipale à Paris ont débuté ce matin avec en position de favorite Nathalie Kosciusko-Morizet, qui affronte trois concurrents au terme d’une campagne marquée par les slogans anti-“NKM” des opposants au mariage homosexuel.

Le premier tour de ce vote électronique se déroule du 31 mai à 08h00 au lundi 3 juin 19h00.

Face à l’ancienne ministre et députée de l’Essonne, 40 ans, se présentent le maire du 1er arrondissement Jean-François Legaret, 60 ans, le jeune copéiste Pierre-Yves Bournazel, 35 ans, élu du 18e arrondissement, et Franck Margain, 51 ans, vice-président du Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin et conseiller régional.

—-

PARIS - La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé ce matin son intention d’appliquer aux cigarettes électroniques les mêmes restrictions que celles qui existent pour le tabac, reprenant à son compte les recommandations d’un rapport d’experts.

Publié mardi, celui-ci suggère de ne pas interdire la cigarette électronique, prisée par plus de 500.000 personnes en France, mais d’en proscrire l’utilisation dans les lieux publics et par les mineurs.

“La cigarette électronique n’est pas un produit banal, et donc nous devons appliquer à la cigarette électronique les mêmes mesures que celles qui sont aujourd’hui appliquées pour le tabac”, a déclaré Marisol Touraine sur France Info.

—-

PARIS - Le directeur sportif du Paris Saint-Germain, Leonardo, a été suspendu neuf mois de toutes fonctions officielles pour avoir bousculé un arbitre lors de la 35e journée de Ligue 1, a annoncé hier la Ligue de football professionnel (LFP).

La suspension, assortie d’un retrait de trois points avec sursis, court jusqu’au 7 février 2014 et n’est pas neutre pour l’avenir du club puisque Leonardo était présenté comme une possible solution en cas de départ de l’entraîneur Carlo Ancelotti, désireux de quitter le club.

PARIS - Bordeaux, qui sort d’une saison décevante, et Evian-Thonon-Gaillard, qui a réussi à se maintenir dans l’élite, s’affrontent ce soir en finale de la Coupe de France. Le coup d’envoi sera donné à 21h00 (19h00 GMT).

—-

PARIS - Entre les averses, Novak Djokovic et Grigor Dimitrov ont franchi hier le deuxième tour de Roland-Garros et s’affronteront pour une place en huitième.

Le reste du programme a été largement remis en cause par la pluie. D’interruptions en reprises, dxx matches prévus hier ont été reportés à ce vendredi, dont ceux du tenant du titre Rafael Nadal et des Français Richard Gasquet et Marion Bartoli. Maria Sharapova devra, elle, en finir après avoir été renvoyée aux vestiaires par une ultime adverse. Mais de lourds nuages dominent Paris en ce milieu de matinée.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below