May 29, 2013 / 2:04 AM / 6 years ago

RESUME DE L'ACTUALITE A 02H00 GMT (29/05)

PARIS - Le premier mariage homosexuel en France va être célébré aujourd’hui à Montpellier.

Vincent Autin et Bruno Boileau vont s’unir 11 jours après la promulgation de la loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels, qui a suscité un vif débat au sein de la société française.

—-

PARIS - L’affaire Bernard Tapie a pris un tour nouveau hier avec le placement en garde à vue de l’avocat de l’homme d’affaires et d’un juge du tribunal arbitral qui lui a octroyé 403 millions d’euros.

Ces actes interviennent après l’audition, jeudi et vendredi par la Cour de justice de la République, de l’ancienne ministre de l’Economie Christine Lagarde, qui avait choisi en 2008 de solder par un arbitrage le litige judiciaire opposant Bernard Tapie au Crédit Lyonnais sur la revente d’Adidas.

Le PDG de France Télécom, Stéphane Richard, directeur de cabinet de Christine Lagarde au moment des faits, est de son côté “appelé à témoigner” devant la brigade financière le 10 juin, a déclaré son avocat.

François Hollande a donné ordre à l’Etat de se porter partie civile dans le volet non-ministériel de cette procédure, selon Le Canard enchaîné et le quotidien économique Les Echos, qui cite Bercy.

Le président français l’a indirectement confirmé hier lors d’une conférence de presse avec le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy. “L’Etat défendra toujours ses intérêts”, a-t-il dit.

—-

PARIS - Paris, Rome et Berlin ont peaufiné hier à Paris des initiatives communes visant à résorber le chômage des jeunes, qui touche plus de sept millions de personnes en Europe, mais les fonds disponibles ne sont pas à la hauteur du défi.

Les dirigeants tentent de coordonner l’application d’un fonds européen de six milliards d’euros consacré à ce fléau, élevé au rang de priorité par l’Union européenne.

Le thème a dominé une réunion à l’Elysée réunissant les ministres allemands et français des Finances et du Travail - Wolfgang Schäuble et Ursula von der Leyen côté allemand, Pierre Moscovici et Michel Sapin côté français -, rejoints par le ministre du Travail italien, Enrico Giovannini.

François Hollande en a ensuite débattu dans la soirée avec Mariano Rajoy, chef du gouvernement en Espagne, où plus de 50% des jeunes sont au chômage - contre 40% au Portugal et 64% en Grèce.

—-

BRUXELLES - La Commission européenne va mettre davantage l’accent sur les réformes structurelles destinées à relancer la croissance, et non plus sur l’austérité, à l’occasion de la présentation aujourd’hui de ses recommandations aux Etats membres, rapportent des responsables européens.

Dans son évaluation annuelle de la situation économique et budgétaire des pays de l’Union, elle notera que les efforts de réduction des déficits budgétaires doivent se poursuivre mais à un rythme plus modéré maintenant qu’un certain degré de confiance des investisseurs en l’euro est acquis.

Leur endettement les empêchant de relancer la croissance par la dépense budgétaire, les pays membres doivent cependant s’attaquer aux réformes structurelles, par exemple en assouplissant leur marché du travail ou en ouvrant davantage à la concurrence ceux des biens et des services, juge la Commission.

—-

MOSCOU - Plusieurs initiatives récentes prises ou soutenues par des pays occidentaux au sujet de la Syrie mettent en danger la tenue d’une conférence internationale, a déclaré hier le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

De leur côté, le Royaume-Uni et la France n’ont pas exclu d’armer les rebelles syriens avant le prochain sommet des chefs de la diplomatie européenne prévu le 1er août, tout en précisant ne pas avoir encore pris de décision sur la question.

Le porte-parole du Quai d’Orsay Philippe Lalliot a déclaré qu’il espérait qu’une solution politique pourrait être trouvée d’ici là, notamment dans le cadre de la conférence Genève II prévue à la mi-juin à l’initiative de la Russie et des Etats-Unis. Il a précisé que la décision prise lundi par l’UE de lever l’embargo sur les armes était une déclaration politique qui n’avait aucun fondement juridique.

A la question de savoir si la France pourrait livrer des armes avant le 1er août si nécessaire, il a répondu : “oui”.

—-

ADDIS ABEBA - L’Ethiopie a commencé hier à détourner le cours du Nil Bleu pour construire un barrage géant qui inquiète les pays en aval, particulièrement l’Egypte, dont la survie économique dépend de l’eau du plus grand fleuve d’Afrique.

Addis Abeba a prévu d’investir plus de 12 milliards de dollars (9,3 milliards d’euros) dans divers projets visant à domestiquer les cours d’eau du pays, dont 4,7 milliards de dollars dans le seul barrage de la “Renaissance”, près de la frontière avec le Soudan.

Ce barrage monumental, qui doit être inauguré en 2016, sera le plus grand d’Afrique, avec une capacité de 6.000 mégawatts, selon le gouvernement, soit l’équivalent de six centrales nucléaires. Il devrait permettre à l’Ethiopie de devenir le premier producteur d’électricité du continent.

—-

LILLE - L’un des deux patients atteints du coronavirus (NCoV) en France est décédé hier à Lille. Il s’agit du premier malade recensé, dont la contamination avait été confirmée le 8 mai par les autorités sanitaires.

L’homme de 65 ans avait contracté le virus lors d’un voyage en avril à Dubaï, dans la péninsule arabique. Il avait été hospitalisé le 23 avril à Valenciennes.

—-

TOULOUSE - L’administrateur judiciaire de la société Spanghero a présenté hier lors d’un comité d’entreprise à Castelnaudary (Aude) un plan social qui prévoit le licenciement des 240 employés, soit l’ensemble de l’effectif, a-t-on appris de source syndicale.

L’entreprise de Castelnaudary est en mauvaise posture depuis qu’elle a été désignée, à la mi-février, comme principale responsable du scandale européen de la viande de cheval.

—-

PARIS - La pluie risque à nouveau de perturber les matches aujourd’hui à Roland-Garros. Hier, la Française Marion Bartoli a failli rater la première marche mais elle a fini par battre la Biélorusse Olga Govortsova 7-6 4-6 7-5 après avoir sauvé deux balles de match.

La numéro un française, tête de série n°13, a dû lutter contre son adversaire mais aussi contre la pluie, qui a retardé de plus de deux heures les premiers échanges et a interrompu la partie dans la deuxième manche.

Chez les hommes, Novak Djokovic s’est qualifié avec maîtrise en éliminant le jeune Belge David Goffin.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below