January 10, 2013 / 8:35 AM / 7 years ago

Nouveau sabotage de l'oléoduc de Maarib au Yémen-responsable

SANAA, 10 janvier (Reuters) - Le principal oléoduc d’exportation du pétrole de Maarib au Yémen a à nouveau été mis à l’arrêt après l’explosion jeudi matin d’une bombe d’origine inconnue, apprend-on de source gouvernementale et après du secteur pétrolier.

Seulement dix jours après sa remise en service, l’oléoduc a à nouveau sauté. Une bombe a été placée sur le bas-côté de la route dans la zone de Serouah dans la province de Maarib, a indiqué un responsable de la sécurité.

L’oléoduc de Maarib transportait environ 110.000 barils par jour de brut léger jusqu’au terminal de Ras Isa sur la mer Rouge avant une série d’attentats en 2011 et 2012. L’acheminement du pétrole avait repris le 31 décembre à un rythme d’environ 70.000 barils par jour.

Les oléoducs et gazoducs du Yémen, qui abrite une des branches les plus actives d’Al Qaïda, Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), font régulièrement l’objet de sabotages par des insurgés ou des membres des tribus.

La stabilité du Yémen est une priorité pour les Etats-Unis et ses alliés arabes du pays du Golfe en raison de la présence d’Aqpa et de sa positon stratégique à côté de l’Arabie saoudite.

Une fermeture prolongée de la ligne l’an dernier avait contraint la plus importante raffinerie du pays, située à Aden, à fermer. (Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below