December 23, 2012 / 6:52 PM / 6 years ago

Jacques Delors plaide pour un nouveau traité européen

PARIS, 23 décembre (Reuters) - Jacques Delors s’est prononcé dimanche en faveur d’un nouveau traité européen permettant un renforcement de la zone euro avec un abandon de souveraineté pour une plus grande cohésion monétaire au sein de l’Union.

Lors de l’émission BFMTV/Le Point/RMC, l’ancien président de la Commission européenne a estimé “qu’un changement de traité, même du point de vue des intérêts français, est meilleur que son report”.

“La solidarité, ça passe par un abandon de souveraineté en ce qui concerne la gestion de la monnaie commune, l’harmonisation progressive des fiscalités, l’effort de cohésion à l’intérieur de la zone euro”, a-t-il dit.

Pour Jacques Delors, “les systèmes sociaux sous contrôle économique” doivent en revanche “relever des décisions de politique nationale”.

“Aujourd’hui, c’est simple: les Européens ont le choix entre la survie ou le déclin”, a-t-il ajouté, soulignant que la chancelière allemande Angela Merkel avait fait allusion à un nouveau traité. “Et une fois de plus, c’est la France qui a dit: ‘On verra ça plus tard’”, a-t-il déploré.

“Si nous ne faisons pas cela, c’est-à-dire consolider l’euro, trouver un bon accord avec la Grande-Bretagne, alors nous irons vers une zone de libre-échange”, a-t-il ajouté.

Aux yeux de Jacques Delors, “une zone de libre-échange sans pouvoir politique, sans aller de l’avant, sans politique de solidarité, c’est une Europe qui disparaîtra”. (Gérard Bon, édité par Jean-Stéphane Brosse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below