October 23, 2012 / 7:53 AM / 6 years ago

Grèce-Les objectifs de privatisation revus à la baisse-presse

ATHÈNES, 23 octobre (Reuters) - Athènes devrait s’entendre avec ses créanciers internationaux pour revoir à la baisse ses objectifs de privatisation pour les trois prochaines années, rapporte mardi le journal Kathimerini.

Selon le journal grec, qui s’appuie sur l’ébauche d’un document, la Grèce devra lever, grâce à des cessions d’actifs, 8,8 milliards d’euros d’ici la fin de l’année 2015. C’est donc beaucoup moins que les 19 milliards d’euros qu’Athènes s’était engagée à lever en contrepartie d’une aide internationale accordée par l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI).

L’objectif à long terme de réaliser 50 milliards d’euros de recettes grâce aux privatisations est maintenu mais le calendrier est repoussé.

“Il devrait falloir davantage de temps pour réaliser l’objectif des 50 milliards”, apprend-on dans ce document.

La cession d’actifs publics est l’une des mesures clés prises par la Grèce pour éviter la faillite mais celle-ci a déjà manqué ses objectifs, en ne levant qu’environ 1,6 milliard d’euros de liquidités depuis la première aide qu’elle a reçu en mai 2010.

Les efforts pâtinent notamment en raison de la réticence du gouvernement grec à engager des cessions, de l’instabilité politique et du peu d’intérêt des investisseurs pour un pays menacé de devoir sortir de l’euro. (Harry Papachristou, Catherine Monin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below