6 mai 2012 / 01:05 / il y a 6 ans

La Grèce vote dans un climat de colère

par Ingrid Melander et George Georgiopoulos

ATHENES, 6 mai (Reuters) - Les Grecs devraient manifester leur colère dans les urnes ce dimanche à l‘occasion d’élections législatives aux résultats totalement imprévisibles, qui menacent de bouleverser le paysage politique en Grèce et de replonger la zone euro dans la crise.

Aux yeux des investisseurs, l‘issue du scrutin en Grèce pourrait même éclipser les résultats de l’élection présidentielle en France.

Conservateurs et socialistes, qui dirigent alternativement le pays depuis des décennies, risquent de payer leur soutien à la cure d‘austérité draconienne suivie depuis début 2010 en échange d‘une aide financière internationale.

Cette politique, présentée comme nécessaire pour éviter la faillite à la Grèce, s‘est traduite par une profonde récession, une explosion du chômage, et des salaires et des retraites en forte baisse.

Sept petits partis, dont la formation d‘extrême-droite “Aube dorée”, pourraient ainsi faire leur entrée au parlement et rendre très compliquée la recherche d‘une majorité.

Les partis hostiles au plan de sauvetage financier de l‘Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) paraissent trop divisés pour gouverner.

Les conservateurs de Nouvelle Démocratie et les socialistes du Pasok risquent pour leur part de ne pas être suffisamment puissants à eux deux pour reconduire la coalition de fortune formée en novembre pour continuer à recevoir l‘aide étrangère.

Quand bien même ils y parviendraient, leur alliance de circonstance pourrait ne pas résister bien longtemps à la colère de la population face aux difficultés économiques.

Chef de file du Pasok, Evangelos Venizelos a mis en garde ses compatriotes contre les conséquences de leur vote. Selon lui, l‘avenir de la Grèce dans la zone euro est en jeu ce dimanche.

AUCUN SCENARIO EXCLU

Première puissance de la zone euro, l‘Allemagne a lancé un avertissement similaire. Pour le FMI et les partenaires européens de la Grèce, les vainqueurs, quels qu‘ils soient, devront poursuivre la politique d‘austérité s‘ils veulent continuer à percevoir une aide financière.

L‘heure de vérité viendra rapidement: le futur gouvernement va devoir présenter dès le mois de juin plus de 11 milliards d‘euros d’économies supplémentaires pour 2013 et 2014 et les faire adopter par le parlement.

Les partis hostiles aux conditions de ce plan de sauvetage financier, tels la Coalition de la gauche radicale, accusent pour leur part conservateurs, socialistes et créanciers internationaux, d‘agiter des menaces sans fondement.

Les bureaux de vote ouvrent à 07h00 (06h00 en France, 04h00 GMT) et ferment 12 heures plus tard. On s‘attend à ce qu‘une grande partie des électeurs se décident au dernier moment quant à leur vote.

“Tous nos outils de mesure se fondent sur une société qui n‘existe plus”, remarque Costas Panagopoulos, de l‘institut de sondage ALCO. “Nous ne pouvons exclure aucun scénario.”

Les premières indications sur les résultats sont attendues vers 18h30 GMT mais il faudra certainement plusieurs heures avant d‘avoir une idée précise de la situation politique du pays. (Avec Dina Kyriakidou, Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below