for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Europe/PMI-L'économie de la zone euro proche d'une nouvelle récession

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Principaux résultats définitifs des enquêtes Markit auprès des directeurs d’achat du secteur des services en Europe publiés mercredi:

* ZONE EURO - L’ÉCONOMIE SUR LA VOIE D’UNE DOUBLE RÉCESSION

LONDRES - La reprise économique de la zone euro a calé le mois dernier alors que la résurgence de l’épidémie et les restrictions imposées pour tenter de la contenir ont ébranlé l’activité dans les services, laissant présager une nouvelle récession.

L’indice PMI composite, qui rassemble les services et l’industrie manufacturière et qui est considéré comme un bon baromètre de l’évolution de l’activité globale, a reculé à 50,0 après 50,4 en septembre et 49,4 en première lecture.

Le PMI des services a reculé à 46,9, un plus bas depuis mai, après 48,0 le mois précédent alors que l’estimation “flash” l’avait donné à 46,2.

L’Allemagne et la France, les deux plus grandes économies du bloc des 19, ont réimposé des mesures de confinement, ce qui devrait porter un coup dur à l’économie.

“Avec le durcissement des mesures, il est de plus en plus difficile de voir comment l’économie de la zone euro pourrait éviter de décliner”, a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit.

“Pour tous les pays, les perspectives sont de plus en plus sombres”, a-t-il ajouté.

“Les prestataires de services ont été particulièrement touchés, notamment par l’intensification de la faiblesse des secteurs orientés vers les consommateurs, comme l’hôtellerie, ce qui a contrebalancé les bonnes nouvelles observées dans le secteur manufacturier au cours du mois”, a déclaré Chris Williamson.

* ALLEMAGNE - CONTRACTION DANS LES SERVICES EN OCTOBRE

BERLIN - L’activité dans le secteur des services allemands est retombée en territoire de contraction en octobre pour la première fois en quatre mois, signe que la plus grande économie européenne était en difficulté avant même qu’un confinement partiel ne soit imposé pour freiner la deuxième vague de la pandémie.

L’indice PMI calculé sur la base de l’enquête d’IHS Markit auprès des directeurs d’achats du secteur des services est ressorti à 49,5 contre 50,6 en septembre.

Cet indicateur définitif est supérieur à l’estimation “flash” qui était de 48,9 mais tombe sous le seuil séparant croissance et contraction pour la première fois depuis juin.

Les baisses les plus importantes ont été signalées par les hôtels et les restaurants, lésés par les restrictions de voyage et les couvre-feux locaux. Les transporteurs et les entreprises de stockage ont également enregistré une activité plus faible.

L’indice PMI composite, qui regroupe le secteur manufacturier et celui des services, s’est en revanche amélioré à 55,0 contre 54,7 le mois précédent grâce à l’accélération dans le secteur manufacturier.

Des mesures de reconfinement partiel sont entrées en vigueur début novembre en Allemagne pour un mois pour tenter de casser les courbes de l’épidémie de coronavirus.

* FRANCE - LE SECTEUR PRIVÉ RESTE EN CONTRACTION

PARIS - L’activité du secteur privé a chuté en octobre à un plus bas de cinq mois, le secteur des services restant en contraction face aux nouvelles restrictions introduites face au coronavirus, montrent les résultats de l’enquête mensuelle que réalise IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI).

L’indice composite, qui combine l’activité des services et celle du secteur manufacturier, a reculé à 47,5, un plus bas depuis mai, après 48,5 en septembre et 47,3 en première estimation.

Il s’enfonce ainsi sous le seuil de 50, soit en territoire de contraction.

L’indice des services s’est lui aussi contracté, à 46,5 contre 47,5 le mois précédent.

“Les résultats indiquent une évolution inquiétante pour l’activité des entreprises, soulignant que la récente augmentation des infections par le coronavirus et l’introduction de nouvelles restrictions ont déjà eu un impact négatif sur l’économie”, a déclaré Eliot Kerr, économiste chez IHS Markit.

“Au cours de l’hiver, la tendance à la baisse devrait se poursuivre, en particulier si le déclin des services se répercute sur le secteur manufacturier”, a-t-il ajouté.

* GRANDE-BRETAGNE - L’ÉCONOMIE SE DIRIGE VERS UNE RÉCESSION CET HIVER

LONDRES - La Grande-Bretagne est sur le point de retomber en récession cet hiver, l’activité économique s’est presque arrêtée le mois dernier avant même l’annonce d’un nouveau confinement en Angleterre.

L’indice PMI des services est tombé à un creux de quatre mois à 51,4 en octobre contre 56,1 en septembre. Il ressort en-dessous de l’estimation “flash” qui l’avait donné à 52,3.

L’indice PMI composite a reculé à 52,1 contre 56,5 le mois précédent.

“Les données d’octobre indiquent que le secteur des services britanniques était proche de la stagnation avant même l’annonce du confinement en Angleterre”, a déclaré Tim Moore, économiste chez IHS Markit.

“L’économie britannique semble être sur la voie pour une nouvelle récession cet hiver et la route vers un rebond en 2021 s’annonce bien plus difficile”, a-t-il ajouté.

La composante des nouvelles commandes dans les services a fortement diminué et les entreprises ont supprimé des postes pour le huitième mois consécutif.

A partir de jeudi, un nouveau confinement à l’échelle de l’Angleterre entrerait en vigueur jusqu’au 2 décembre pour tenter d’enrayer la deuxième vague de l’épidémie de COVID-19. (Bureaux européens de Reuters, version française Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up