December 10, 2018 / 6:11 AM / 5 months ago

Carlos Ghosn inculpé et à nouveau arrêté-médias

TOKYO, 10 décembre (Reuters) - Le parquet de Tokyo a inculpé lundi Carlos Ghosn mais aussi Nissan dans le cadre de l’enquête sur les soupçons de fraude financière visant l’ancien président du constructeur automobile japonais, rapportent les médias nippons.

Carlos Ghosn, qui est toujours PDG de Renault et de l’alliance Renault-Nissan, a en outre été de nouveau placé en état d’arrestation malgré cette inculpation, selon les médias, ce qui devrait empêcher toute libération sous caution.

Carlos Ghosn a été arrêté une première fois au Japon le 19 novembre en raison de soupçons selon lesquels il n’aurait déclaré que la moitié de sa rémunération d’environ 10 milliards de yens (78 millions d’euros) de 2010 à 2015. Il est désormais soupçonné d’avoir minoré ses revenus pendant trois années supplémentaires, à partir de 2015, ce qui lui vaut cette nouvelle arrestation.

Nissan, qui l’a évincé de sa présidence après sa première arrestation, affirme que Carlos Ghosn a lui-même orchestré cette fraude avec l’aide d’un autre administrateur, Greg Kelly, lui aussi inculpé selon les médias japonais.

Le constructeur a pour sa part été inculpé de fausses déclarations dans le cadre de ses rapports financiers annuels, précisent les médias nippons.

Le parquet de Tokyo a refusé de s’exprimer sur le sujet.

Nissan a précédemment déclaré qu’il collaborait avec les autorités japonaises. (Norihiko Shirouzu; Arthur Connan et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below