14 décembre 2016 / 08:02 / il y a 8 mois

EDF regrette le veto polonais à la scission d'EDF Polska

PARIS, 14 décembre (Reuters) - EDF a dit mercredi regretter la décision des autorités polonaises de bloquer la scission de sa filiale EDF Polska qui devait lui permettre de céder des actifs dans le cadre de sa stratégie à horizon 2030.

L'électricien français avait annoncé fin octobre des négociations exclusives avec IFM Investors pour la vente de ses activités de cogénération (chaleur et électricité) et avec EPH pour la centrale thermique au charbon de Rybnik.

"Le Groupe EDF regrette cette décision qui l'empêche d'exercer ses droits légitimes d'actionnaire et notamment de conclure les processus de cession en cours avec EPH et IFM", explique EDF dans un communiqué.

"En conséquence, le Groupe EDF étudie les motivations de ce refus et réserve tous ses droits". (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below