for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Bouygues-Pertes creusées au T1 avec la crise du coronavirus

PARIS, 14 mai (Reuters) - Le conglomérat Bouygues a fait état jeudi de pertes accrues au titre du premier trimestre, pénalisé par les conséquences de l’épidémie de coronavirus sur son activité en dépit de la résilience de sa division de télécommunications.

Le groupe, présent aussi dans la construction et les médias, a accusé une perte nette de 204 millions d’euros, contre une perte de 59 millions à la même période un an plus tôt.

La perte opérationnelle s’élève à 240 millions d’euros, contre une perte de 43 millions au premier trimestre 2019.

De son côté, le chiffre d’affaires recule de 9% à 7,22 milliards d’euros.

“La bonne performance des activités de construction et de TF1 sur les mois de janvier et de février 2020 et la résilience de Bouygues Telecom n’ont pas permis de compenser la forte diminution de l’activité à compter du mois de mars, résultant essentiellement des mesures de confinement décidées par le gouvernement français”, a expliqué Bouygues.

Le groupe estime l’impact de la crise du coronavirus sur son chiffre d’affaires à environ 750 millions d’euros au premier trimestre, dont 600 millions sur la France où le groupe a dû arrêter ses chantiers depuis la mi-mars.

L’activité a aussi été pénalisée par l’annulation progressive des campagnes publicitaires chez TF1 et la fermeture des magasins de Bouygues Telecom.

Le chiffre d’affaires de TF1 a reculé de 11% tandis que celui de Bouygues Telecom a progressé de 2,5%, l’impact de la crise sanitaire ayant été limité pour l’opérateur télécoms.

Comme annoncé début avril, Bouygues a décidé de renoncer à ses objectifs financiers pour 2020, sauf ceux de Bouygues Telecom qui restent pour l’heure suspendus.

“À ce jour, en raison du manque de visibilité sur le calendrier de reprise totale de l’activité, sur le rattrapage des retards subis, ainsi que sur les conséquences liées à la crise du Covid-19, il est trop tôt pour établir de nouveaux objectifs pour l’année 2020 pour le groupe, les activités de construction et TF1”, indique Bouygues.

Le groupe, qui a décidé de ne pas verser de dividende cette année, dit anticiper un impact plus fort de l’épidémie du coronavirus sur ses résultats au deuxième trimestre, en raison de la poursuite de la crise sanitaire en France et des mesures de restriction étendues à de nouveaux pays.

Le communiqué (Blandine Hénault, édité par Jean-Stéphane Brosse)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up