July 30, 2020 / 5:42 AM / 7 days ago

Danone-Recul du CA et de la marge opérationnelle au T2 avec le coronavirus

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Danone a fait état jeudi d’un recul de 5,7% de son chiffre d’affaires en données organiques au deuxième trimestre, largement impacté par la crise du coronavirus qui a pesé notamment sur sa division Eaux et sur sa marge opérationnelle.

Les revenus du groupe agroalimentaire, qui avaient crû de 3,7% au premier trimestre, ont été impactés par l’expansion de la pandémie de coronavirus dans de nouvelles régions, notamment en Amérique latine, par le déstockage des achats de précaution enregistrés en début d’année et par le plein effet sur le trimestre de la fermeture des circuits hors domicile, a expliqué Danone.

Le pôle Eaux a particulièrement souffert avec un recul de 28% des ventes en données organiques au deuxième trimestre.

Ce repli est conforme aux prévisions faites par Danone fin juin à l’occasion de son assemblée générale où il avait prévenu d’une baisse de 30% des ventes de son pôle Eaux.

Le groupe avait aussi indiqué à cette occasion que sa marge opérationnelle allait souffrir au premier semestre des coûts directs supplémentaires liés au maintien de la continuité de l’activité en période de crise sanitaire.

Danone a précisé jeudi que ces coûts s’élevaient à 114 millions d’euros sur le premier semestre, ce qui a contribué au recul de 72 points de base de la marge opérationnelle, qui ressort à 14%.

“La marge opérationnelle courante continuera de refléter au second semestre des coûts additionnels liés au COVID-19, un effet mix défavorable et des investissements en hausse”, a prévenu Danone.

En raison de la faible visibilité sur le deuxième semestre, le groupe dit n’être pas en mesure de fournir une mise à jour de ses perspectives pour l’année 2020.

“S’il reste difficile de prévoir les conséquences de la pandémie sur l’environnement macroéconomique et les habitudes de consommation pour le reste de l’année du fait de conditions de déconfinement encore incertaines, nous sommes confiants que le deuxième trimestre aura été le trimestre le plus difficile de l’année et qu’une amélioration séquentielle sera visible au second semestre”, a néanmoins assuré le PDG Emmanuel Faber, cité dans un communiqué. (Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below