for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Bercy table sur un gonflement de la dette publique à près de 121% du PIB - sources

PARIS, 4 juin (Reuters) - Le projet de loi de finances rectificative pour la France attendu la semaine prochaine va prévoir un gonflement de la dette publique à 120,9% du produit intérieur brut, traduction des milliards d’euros dépensés par le gouvernement pour atténuer l’impact du choc économique de la crise sanitaire, a-t-on appris jeudi de sources à Bercy.

Le ministère français des Finances s’attend par ailleurs à une baisse d’environ 10% des dépenses de consommation cette année et anticipe la constitution par les ménages d’une épargne de précaution de l’ordre de 100 milliards d’euros

Le troisième projet de loi de finances rectificative (PLFR) en préparation pour faire face aux conséquences économiques et pour les finances publiques de la crise sanitaire “fléchera” aussi quelque 40 milliards d’euros pour les plans de soutien au tourisme et à l’automobile, déjà présentés, ainsi qu’à l’aéronautique et aux technologies, attendus dans les jours à venir, dit-on de même source.

Dans la matinée, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a indiqué que le gouvernement avait revu en hausse, à 11,4% du PIB, sa prévision de déficit public pour 2020 dans le cadre de ce troisième PLFR. (Leigh Thomas version française Henri-Pierre André)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up