for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Coronavirus: Sanofi ne privilégiera aucun pays avec un vaccin, dit le président du groupe

Sanofi ne privilégiera aucun pays quant à la fourniture d'un éventuel vaccin contre le nouveau coronavirus, a déclaré jeudi le président du conseil d'administration du laboratoire pharmaceutique, après la polémique déclenchée en France par des propos attribués au directeur général du groupe. /Photo prise le 6 février 2020/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Sanofi ne privilégiera aucun pays quant à la fourniture d’un éventuel vaccin contre le nouveau coronavirus, a déclaré jeudi le président du conseil d’administration du laboratoire pharmaceutique, après la polémique déclenchée en France par des propos attribués au directeur général du groupe.

Dans une interview publiée mercredi par l’agence Bloomberg, Paul Hudson, directeur général de Sanofi, a déclaré que les Etats-Unis seraient prioritaires dans la fourniture d’un éventuel vaccin en raison de leur soutien financier à la recherche.

“Je vais être extrêmement clair: il n’y aura aucune avance particulière d’aucun pays”, a dit Serge Weinberg sur France 2, assurant que les propos de Paul Hudson avaient été déformés.

Selon lui, le directeur général a simplement déclaré que les Etats-Unis auraient priorité sur les vaccins “sur nos usines américaines, en aucun cas sur nos usines françaises et européennes”.

“Notre position a toujours été de considérer que des vaccins étaient un bien commun qui devait être accessible à la plus grande partie des populations”, a ajouté Serge Weinberg.

Jean-Philippe Lefief et Bertrand Boucey

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up