January 8, 2020 / 1:20 PM / 6 months ago

VERBATIM-Principales déclarations de Carlos Ghosn

PARIS, 8 janvier (Reuters) - Voici les principales déclarations de Carlos Ghosn, ex-président de Renault et de Nissan, lors d’une conférence de presse mercredi à Beyrouth, où il s’est réfugié après avoir fui Tokyo, où il était assigné à résidence.

* “C’est un jour important pour moi, je l’ai attendu depuis 400 jours.”

* “J’ai été interrogé pendant huit heures sans avocat, le procureur m’a prévenu que les choses empireraient si je n’avouais pas.”

* “J’ai subi une campagne orchestrée par une poignée de personnes”

* “Je n’aurais jamais dû être arrêté, les accusations portées contre moi sont fausses.”

* “Ce sont des responsables de Nissan, du ministère public japonais qui sont à l’origine de mon calvaire.”

* “Je n’avais pas d’autre choix que la fuite pour me protéger et protéger ma famille.”

* “Cette affaire coïncide avec le début du déclin des performances de Nissan début 2017.”

* “Mon calvaire s’explique aussi par l’amertume au Japon face à l’interférence de l’Etat français dans l’alliance.”

* “Certains de nos amis japonais ont pensé que la seule manière de se débarrasser de Renault était de se débarrasser de moi.”

* “Toyoda, un des membres du conseil d’administration, avait des liens avec les autorités.” (Rédaction de Paris)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below