September 24, 2019 / 5:40 PM / in 3 months

Thomas Cook France demande la protection du tribunal de commerce

PARIS, 24 septembre (Reuters) - Thomas Cook France, filiale du voyagiste britannique en faillite Thomas Cook, annonce mardi dans un communiqué solliciter la protection du tribunal de commerce de Nanterre en vue d’un redressement.

“Une information et consultation du Comité Central d’Entreprise (CCE) de l’entreprise aura lieu ce jeudi sur le projet de déclaration de cessation des paiements et d’ouverture d’une procédure de redressement”, précise le texte.

“L’objectif est d’assurer la continuité de l’activité de l’entité française et d’avancer rapidement sur une solution de reprise sous la protection du tribunal de commerce de Nanterre.”

Selon Thomas Cook France, “plusieurs repreneurs potentiels sérieux du secteur tourisme ont déjà fait part de leur fort intérêt” pour la société, qui compte 780 collaborateurs, 172 agences de voyages en propre et réalise un chiffre d’affaires de 425 millions d’euros.

“Cette décision vise à préserver au mieux les intérêts de l’entité française, de ses collaborateurs, de ses clients et de ses partenaires. La date d’audience au Tribunal de commerce de Nanterre n’est pas encore connue”, ajoute encore la société.

Thomas Cook, la plus vieille agence de voyage de la planète, a annoncé lundi sa mise en liquidation judiciaire, forçant les autorités à rapatrier des centaines de milliers de voyageurs à travers le monde.

Thomas Cook France compte actuellement un peu moins de 10.000 clients en vacances. (Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below