August 2, 2018 / 5:01 AM / 2 months ago

Amundi se dit en avance sur son plan stratégique à horizon 2020

PARIS, 2 août (Reuters) - Amundi, qui a annoncé jeudi avoir collecté au cours du premier semestre 42,4 milliards d’euros d’encours, estime être en avance sur les objectifs de son plan stratégique à horizon 2020 mais ne prévoit toutefois pas à ce stade de les relever.

Le gestionnaire d’actifs, filiale à 70% du Crédit agricole , indique dans un communiqué avoir réalisé plus de la moitié de sa collecte semestrielle grâce à ses trois coentreprises avec des établissements bancaires en Chine, en Inde et en Corée du Sud.

A elles seules, ces coentreprises ont totalisé une collecte nette de 23,5 milliards d’euros entre janvier et juin 2018 contre 7,3 milliards un an plus tôt.

“On a toujours dit que le potentiel de développement (des coentreprises, NDLR) était très important”, a expliqué Yves Perrier, le directeur général d’Amundi, lors d’une conférence téléphonique.

“Ce sont des pays où se crée une classe moyenne et on surfe sur le développement de cette classe moyenne”, a-t-il ajouté.

Pour les six premiers mois de l’année, son résultat net ajusté, qui tient notamment compte des charges de restructuration liées au rachat de Pioneer, est ressorti en hausse de 13,6% à 492 millions d’euros. Sur la période, son coefficient d’exploitation a baissé de 2,4 points à 50,5%.

Dans le cadre de sa feuille de route 2020, Amundi souhaite notamment atteindre un résultat net ajusté d’au moins 1,05 milliard d’euros et un coefficient d’exploitation de 53%.

Sur la période 2018-2020, le gestionnaire d’actifs vise aussi une collecte nette cumulée d’au moins 150 milliards d’euros.

“Nous sommes en avance sur nos objectifs. On confirme la trajectoire”, a dit Yves Perrier.

Prié de dire si un relèvement de ces objectifs était envisagé, il a répondu: “c’est trop tôt, il faut s’inscrire dans la durée.”

Le 9 février dernier, Amundi avait deçu les investisseurs après avoir annoncé des objectifs en dessous des anticipations des analystes. Ce jour-là, l’action avait fini la séance sur une chute de près de 6%.

A Paris, le titre a perdu 17% de sa valeur depuis le début de l’année après un bond de 46% en 2017. (Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below