April 23, 2019 / 5:59 AM / 8 months ago

SMCP signe avec JD.Com pour accélérer dans le e-commerce en Chine

PARIS, 23 avril (Reuters) - SMCP, propriétaire des marques de mode Sandro, Maje et Claudie Pierlot, a annoncé mardi avoir signé un partenariat avec JD.Com lui permettant d’accroître sa présence sur les plates-formes de vente en ligne en Chine et leurs gigantesques réservoirs de clientèle.

Le groupe de prêt-à-porter positionné sur le luxe dit “accessible”, avec des robes vendues autour de 400 euros, a fait de la Chine son axe de développement stratégique.

“Ce partenariat vient compléter notre présence digitale en Chine, où l’appétit des clients sur le digital est très puissant”, a déclaré à Reuters Daniel Lalonde, PDG du groupe.

SMCP, contrôlé par le chinois Shandong Ruyi, a ouvert en Chine un site en propre pour chacune de ses trois marques. Il est déjà présent sur TMall, plate-forme du géant Alibaba.

Le e-commerce compte pour près de 15% de ses ventes en Chine et cette part devrait atteindre 20% d’ici trois à cinq ans, a précisé le dirigeant.

Le groupe réalise aujourd’hui 22% de son chiffre d’affaires en Asie, une très large part revenant à la “Grande Chine” (Chine continentale, Hong Kong et Macao).

Comme nombre de ses concurrents, SMCP mise sur le e-commerce pour élargir sa base de clientèle, notamment dans des villes petites ou moyennes.

TMall et Taobao, les sites généralistes d’Alibaba, revendiquent 600 millions de clients, JD.Com environ 400 millions. Leur force d’attraction réside dans leurs très puissantes infrastructures logistiques et technologiques intégrant réseaux sociaux - devenus cruciaux -, sites marchands et systèmes de paiement.

Alibaba détient la messagerie Weibo, le youtube chinois Youku, ainsi que l’application de paiement mobile Alipay, tandis que JD.Com passe par la messagerie WeChat de Tencent - son actionnaire - et son système de paiement intégré.

SMCP a ouvert 137 magasins dans 23 villes chinoises depuis son arrivée à Shanghai en 2013.

Il compte aujourd’hui près de 1.500 points de vente dans le monde et compte en ouvrir une centaine en 2019, principalement en Asie et en Europe.

Le groupe anticipe une croissance de ses ventes comprise entre 9% et 11% à taux de change constants en 2019, après une hausse de 13% en 2018, année une nouvelle fois portée par de nombreuses ouvertures de magasins (134 ouvertures nettes), notamment en Chine.

A magasins comparables, la hausse des ventes a été limitée à 3,7% l’an dernier, après une progression de 7,8% en 2017, avec des ventes stables en France après un quatrième trimestre impacté par les fermetures de magasins liées au mouvement des “Gilet jaunes”.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below