May 21, 2019 / 3:04 PM / 3 months ago

Veyrat dit ne pas être vendeur de sa part dans Neoen-Les Echos

PARIS, 21 mai (Reuters) - L’homme d’affaires Jacques Veyrat a déclaré mardi ne pas avoir l’intention de céder sa participation dans le groupe Neoen ni avoir discuté du sujet avec l’Etat français ou le groupe Engie.

"J'ai pu en discuter avec des banques d'affaires mais aujourd'hui je n'ai aucune envie de vendre Neoen, et je n'en ai discuté ni avec l'Etat ni avec Engie", déclare-t-il au quotidien Les Echos bit.ly/2M2swCk.

BFM Business a auparavant avancé mardi que Jacques Veyrat, qui gère la holding Impala, serait prêt à devenir actionnaire d’Engie en échange de sa participation majoritaire (50,1%) au capital de Neoen.

BFM ajoutait que si Engie rachetait Neoen, Jacques Veyrat pourrait se faire payer en actions Engie et en devenir actionnaire à hauteur de 3% “pour ensuite monter facilement jusqu’à 6%” et ainsi remplacer partiellement l’Etat français au tour de table du fournisseur d’énergie et de services associés.

Jean-Michel Bélot, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below