March 12, 2018 / 4:45 PM / 4 months ago

Natixis se renforce dans le M&A avec trois prises de participation

* Natixis va prendre des parts majoritaires dans Fenchurch et Vermilion

* Va prendre une participation minoritaire dans Clipperton

* Impact de 8 points de base sur le ratio CET1 de Natixis

par Matthieu Protard et Maya Nikolaeva

PARIS, 12 mars (Reuters) - Natixis a annoncé lundi avoir signé des accords pour acquérir des participations au capital de trois boutiques de conseil en fusions et acquisitions en France, au Royaume-Uni et en Chine, poursuivant ainsi son expansion dans la banque d’affaires après le rachat début 2015 de Leonardo, devenu depuis Natixis Partners.

La filiale cotée du groupe bancaire BPCE ne précise pas le montant de ces acquisitions mais indique que ces trois opérations de croissance externe auront un impact estimé d’environ 8 points de base sur son ratio de solvabilité “common equity tier one”.

Natixis va ainsi prendre des participations majoritaires dans le britannique Fenchurch Advisory Partners, spécialisé dans le conseil en M&A dans le secteur des services financiers, et dans le chinois Vermilion Partners spécialisé dans les opérations transfrontalières en Chine.

La banque va en outre acquérir une participation minoritaire au capital du français Clipperton spécialisé dans le conseil en M&A dans les nouvelles technologies.

A l’issue de ces trois opérations, Natixis disposera d’une équipe de plus de 200 personnes dans le M&A et présentes en France, au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie, en Allemagne ainsi qu’aux Etats-Unis et en Chine.

“Le point de départ de notre stratégie de développement dans le secteur des fusions et acquisitions a été de s’inspirer d’un modèle qui a remarquablement réussi chez Natixis, qui est le modèle multi-boutiques dans la gestion d’actifs”, explique à Reuters Marc Vincent, responsable mondial de la Banque de Grande Clientèle de Natixis.

En plus de ses équipes internes de M&A, Natixis disposera désormais d’un réseau de six boutiques avec Natixis Partners, Natixis Partners España (anciennement 360 Corporate), l’américain PJ Solomon, Fenchurch Advisory Partners, Vermilion Partners et Clipperton.

Lors de la présentation de son nouveau plan stratégique en novembre dernier, la banque n’avait pas caché son ambition de réaliser des acquisitions dans les activités les moins consommatrices de fonds propres comme le conseil en M&A, la gestion d’actifs ou encore l’assurance.

Natixis avait à cette occasion indiqué qu’elle pourrait consacrer jusqu’à un milliard d’euros pour des opérations de croissance externe.

Prié de dire si la banque prévoyait cette année de nouvelles acquisitions dans la banque d’affaires, Marc Vincent, qui est aussi membre du comité de direction de Natixis, a indiqué vouloir se concentrer sur le déploiement des synergies.

“On va donner la priorité à l’approfondissement des synergies avant d’envisager d’autres étapes”, a-t-il souligné. “Maintenant, s’il y a une ou deux petites additions qui peuvent faire du sens, pourquoi pas. Mais, honnêtement, elles ne seront pas de la taille de ce qu’on annonce aujourd’hui.”

Selon les données Thomson Reuters, la banque Natixis a terminé l’année 2017 à la deuxième place dans le classement des banques d’affaires en France après avoir occupé la 13ème place en 2016.

“Notre but est de continuer à faire croître cette activité”, a fait savoir Marc Vincent. “C’est un métier important pour nous (...) Rester dans le top 10 me paraît très bien.” (Edité par Cyril Altmeyer)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below