26 septembre 2017 / 20:37 / il y a 2 mois

Siemens Alstom-Bercy dit apprécier les engagements sur l'emploi

PARIS, 26 septembre (Reuters) - L‘Etat français s‘est félicité mardi soir de l‘annonce du projet de fusion entre Alstom et la branche ferroviaire de l‘allemand Siemens , y voyant l‘occasion de mieux ancrer le groupe français à l‘international tout en préservant l‘emploi pendant au moins quatre ans.

Alstom et Siemens ont officialisé la signature d‘un protocole d‘accord en vue de cette fusion, qualifiée par Bercy de “rapprochement entre égaux”, même si l‘allemand prend dans les faits le contrôle du nouvel ensemble.

“Cette opération illustre la volonté du gouvernement français de renforcer l’Europe industrielle et l’économie européenne”, fait valoir le ministre de l‘Economie Bruno Le Maire dans un communiqué, à la veille d‘un sommet franco-italien très attendu qui devrait concrétiser une alliance entre Paris et Rome dans le secteur naval.

Bercy confirme aussi que l‘Etat n‘exercera pas son option d‘achat sur les titres Alstom que Bouygues lui a prêtés, option qui arrivait à échéance le 17 octobre prochain. (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below