3 juillet 2017 / 17:14 / il y a 5 mois

EDF/GB-Moody's pointe un effet négatif sur le profil de crédit

PARIS, 3 juillet (Reuters) - L‘annonce par EDF d‘un coût accru du projet Hinkley Point et le risque de retard de ces réacteurs EPR britanniques ont un effet négatif sur la qualité de crédit du groupe, écrit lundi l‘agence de notation Moody‘s.

“La révision à la hausse des coûts de construction de HPC et le risque de dérapage du calendrier relatif au démarrage de la construction ont une incidence négative sur le profil de crédit d‘EDF”, déclare Paul Marty, analyste principal de Moody‘s, cité dans un communiqué de l‘agence.

“Cette annonce illustre plus généralement les risques que posent, pour EDF et son partenaire China General Nuclear Power Corporation (CGN, noté A3 avec perspective négative), la construction de la centrale et la nécessité d‘assumer les conséquences financières d‘une très longue phase de construction durant laquelle cet investissement ne génère pas de trésorerie.”

Moody’s relève notamment qu‘EDF anticipe une diminution du taux de rendement interne relatif à ce projet, qui passerait de 9,0% à 8,5%, et qu‘un retard dans l‘achèvement de la construction le ferait même chuter à 8,2%.

EDF a annoncé dans la matinée qu‘il estimait désormais à 19,6 milliards de livres sterling - 22,3 milliards d‘euros environ au cours actuel - le coût à terminaison de la future centrale nucléaire britannique de Hinkley Point, en hausse de 1,5 milliard, le projet risquant en outre de subir des retards.

Dominique Rodriguez, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below