6 janvier 2017 / 14:50 / dans 9 mois

DCNS juge "très probable" son entrée au capital de STX France

PARIS, 6 janvier (Reuters) - DCNS juge “très probable” son entrée au capital de STX France et estime que le dossier des chantiers navals de Saint-Nazaire devrait être réglé d‘ici deux à trois mois, a déclaré vendredi le PDG du constructeur naval militaire Hervé Guillou.

Le groupe italien Fincantieri a été retenu par la justice sud-coréenne pour reprendre STX France, dont la maison mère sud-coréenne, STX Offshore & Shipbuilding, a été placée en redressement judiciaire.

“Le calendrier n‘est pas trop calé. Il est en train d‘être discuté avec les Coréens. Dans deux, trois mois cela devait être réglé”, a dit Hervé Guillou à des journalistes en marge d‘une conférence de presse à Paris.

“Il est très probable que cela passe par une entrée au capital (...) Il faut sécuriser les intérêts stratégiques de la France”, a-t-il ajouté.

L‘Etat français dispose d‘une minorité de blocage de 33% dans STX France. L‘Etat détient aussi 62% du capital de DCNS, dont l‘équipementier Thales possède pour sa part 35%. (Matthieu Protard, avec Dominique Rodriguez, édité par Emmanuel Jarry)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below